Je fais gnasse

« The killing (Forbrydelsen) » par Søren Sveistrup

J’ai découvert cette série danoise il y a déjà un moment sur Arte et j’ai littéralement bouffé les deux saisons qui ont suivi. Je ne suis pourtant pas une adepte du genre policier mais j’ai A-DO-RÉ. La série se compose de 3 saisons de 10 épisodes chacune et n’en comptera pas d’autre.

3 saisons pour 3 enquêtes qui vont marquer des tournants dans la vie du commissaire Sarah Lund. Au début de la série, sa vie semble sur les rails : divorcée et mère d’un adolescent, elle s’apprête à quitter son poste à la brigade criminelle de Copenhague pour partir s’installer en province suédoise avec son compagnon (un mec bien et aimant). Mais avec la découverte du corps de Nanna Birk Larsen, une jeune fille de 19 ans violée et assassinée, et l’ouverture de cette nouvelle enquête qu’elle ne peut se résoudre à lâcher, sa vie va complètement basculer.

Le personnage de Sarah Lund est vraiment intéressant : c’est un bourreau de travail complètement obsédée par sa quête de la vérité, elle est d’une intelligence redoutable mais a de gros problèmes dans ses relations affectives (tant familiales qu’amoureuses), c’est une mère faillible peu présente mais une inspectrice chevronnée, un peu tête brûlée, qui ne lâche rien quitte à dépasser les limites de la légalité. Les personnages secondaires sont également super : son fils, sa mère, ses collègues, son supérieur, les parents de Nanna Birk Larsen… Bref, les acteurs sont géniaux !!! 🙂

A l’intrigue autour des trois enquêtes criminelles s’ajoute une bonne dose d’intrigue politique à différentes strates du pouvoir danois (mairie de Copenhague, ministère de la justice puis bureau du premier ministre). A travers ce parti pris scénaristique, la série questionne tout du long l’intégrité des politiques et des instances policières. Question intégrité morale, Sarah Lund fait figure d’exemple quitte à en chier et à assumer des conséquences complètement injustes pour elle-même.

Bref, je recommande cette série +++ pour les amateurs du genre mais pas que. Elle vaut vraiment le coup rien que pour le fabuleux pull de Sarah Lund (qu’elle porte en continu dans 2 couleurs différentes durant la quasi totalité de la série 🙂  ).

 

 

Je fais gnasse

« The young Pope » de Paolo Sorrentino

the_young_pope_jude_law

« L’ascension de Pie XIII, né Lenny Belardo, le premier Pape américain de l’Histoire. Cet homme au pouvoir immense est doté d’une personnalité complexe et contradictoire. D’un conservatisme fleurant l’obscurantisme le plus archaïque, il se révèle pourtant éperdu de compassion envers les plus pauvres et les plus faibles. Et malgré les trahisons de son entourage et sa peur de l’abandon, y compris de son propre Dieu, il n’hésitera pas à se battre avec la plus grande ferveur, en franchissant plus d’une fois les limites édictées par les pauvres mortels. »