Je me bichonne

Bichonnage de peau de crocro !!!

Sans titre

Oyé oyé peaux de crocro du monde entier (et non je ne connais aucune limite !!!)… je crois avoir trouver LA routine pour peau atopique, sèche à tendance déshydratée. Et c’était pas gagné !!! Toutes les peaux de crocro comprendront ce terrible combat pour préserver « son film hydrolipidique », cette lutte acharnée contre les rougeurs et la peau qui tiraille !!! Lutte d’autant plus importante quand on a plus 20 ans…

Quelques règles essentielles de base de la base qui ont révolutionné l’état de ma peau désormais de toute beautéééé : on arrête de se laver le visage à l’eau et au savon tous les jours !!! on démaquille et nettoie visage/cou tous les soirs à l’huile végétale !!! on utilise peu de produits mais de qualité (bio de préférence) !!! on nourrit et hydrate matin et soir tous les jours !!!

Le matin, je rafraîchis visage/cou avec une eau florale. J’applique plusieurs gouttes d’huile végétale (que je chauffe au préalable en frottant mes mains), une crème hydratante neutre (sans parfum et autres merdouilles) puis du macéra de carotte pour l’effet bonne mine.

Le soir, je nettoie visage/cou à l’huile végétale que je rince à l’eau chaude avant de m’asperger d’eau florale pour virer le calcaire. Ensuite, j’applique une huile végétale « chauffée » et ma crème hydratante.

Je ne lave mon visage au savon qu’une à deux fois par semaine sous la douche après mon shampoing. J’utilise pour cela du savon de Marseille (le même que pour le corps), mais attention du VRAI savon de Marseille qui ne dessèche pas la peau.

Quand j’ai la peau qui part en sucette, je rajoute en plus de tout cela une noisette de cold cream matin et soir à ma crème hydratante. Et quand c’est la grosse sècheresse, j’applique la cold cream en masque toute la nuit.

Pour le choix des huiles végétales, je me réfère au livre « Les huiles végétales c’est malin » de Julien Kaibeck qui est vraimiiiint génial. J’utilise l’huile d’amande douce pour nettoyer visage/cou, de l’huile d’avocat ou de rose musquée pour le soin nourrissant. Pour les eaux florales, en ce moment c’est eau de rose le matin et camomille le soir. Mon dealer officiel pour tout cela est ce site internet et surtout la marque française De Saint Hilaire (très bon rapport qualité/prix) dont j’utilise la crème hydratante neutre qui est MA crème pour très certainement toute la vie. Pour la cold cream, j’ai pas trouvé mieux que celle d’Avène…

Malheureusement pour moi, ma peau ne supporte pas le gel d’aloe vera… Mais, on peut mélanger un peu de celui-ci à de l’huile végétale pour se faire un super sérum hydratant et tenseur qui convient aussi pour le contour des yeux.

Après plusieurs mois de cette routine, je vois un énoooorme changement sur ma peau c’est assez hallucinant. Je précise que tous ces produits me font faire de sacrées économies (les flacons d’huiles durent des mois alors que je suis du genre à en mettre une grosse tartine). Donc… à toutes les peaux de crocro… ne désespéraient pas !!! Tout n’est pas perdu !!! 😉

 ps : bravo à celles et ceux qui ont eu le courage de lire cet article jusqu’au bout !!!

Je bidouille·Je me bichonne

Le baume d’hiver avec « tu sais quoi qui a dedans !!! »

img_4036Nouvelle recette de saison super facile !!! Car… il ne faut pas se leurrer… faire ses cosmétiques et autres petites crème de bichonnage maison ça prend un peu de temps. Donc, si on veut pouvoir en faire sur la durée, il faut miser sur la simplicité !!! Ma peau de crocro et mes engelures ont testé et approuvé ce baume d’hiver idéal pour les petites gerçures de l’hiver et autres irritations sur les mains, les lèvres… et la peau en général !!!

Ingrédients (quantités à adapter selon la taille du contenant) :

  • 1 part de cire d’abeille
  • 3 parts de beurre de karité
  • 4 parts d’huile végétale(s)
  • quelques gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (EPP)  ou de vitamine E pour la conservation du baume

Faire fondre au bain-marie la cire d’abeille et le beurre de karité. Ajouter l’huile végétale et l’EPP ou vitamine E. Mettre la préparation dans un contenant et laisser refroidir.

Pour obtenir une texture un peu crémeuse, remuer la préparation quand elle se solidifie.

Pour les ingrédients, privilégier des produits bio. On peut mélanger plusieurs huiles végétales ensemble pour combiner leurs vertus et selon les goûts et les couleurs de chacun. Mais, vu qu’on est pas là pour se compliquer la vie, vive l’huile d’olive ou de coco tout simplement !!! Ces huiles végétales sont parfaites pour protégées et hydratées les peaux sèches en période hivernale !!!

Je bidouille·Je me bichonne

Le baume à lèvres avec « tu sais quoi qui a dedans !!! »

IMG_3968.JPG

Une recette ultra simple à la portée de tous les malheureux pourvus de deux mains gauches avec des orteils à la place des doigts !!!

(Oui je suis d’accord, j’aurais du faire du marketing, un talent pareil perdu pour nos amis publicitaires destructeurs de cerveaux, c’est vraiment trop dommage 🙂 ).

Ingrédients :

  • 1 cuillère à soupe de cire d’abeille
  • 4 cuillères à soupe d’huile végétale (jojoba, olive, argan, coco) ou de beurre de karité
  • 4 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) pour la conservation du baume

Faire fondre au bain-marie la cire d’abeille et l’huile végétale. Retirer du feu, fouetter puis ajouter l’EPP. Mettre la préparation dans un contenant et laisser refroidir. Et, c’est tout !!

Pour les ingrédients, privilégier des produits bio (quitte à jouer les cuistots de la beauté autant faire quelque chose de bon pour soi et la planète). On peut également mélanger plusieurs huiles végétales ensemble avec ou sans beurre de karité pour combiner leurs vertus et selon les goûts de chacun.

Pour le contenant, privilégier le verre (vade retro plastiquos grrr !!). Mais, pour les accrocs de l’hygiène ou ceux qui ne peuvent pas se laver leurs mains cracras au préalable (dans le métro par exemple), l’utilisation d’un vieux tube de baume ou de rouge à lèvres peut tout à fait convenir. Verser la préparation dedans et laisser refroidir de la même manière.

Ce baume se conserve très bien. Super pour l’hiver, il convient à priori à tout le monde même pour les lèvres sèches, déshydratées, réactives à tendance allergique. Autant dire que je parle de ma peau de crocro (qui est un vrai détecteur de merdouilles et autres joyeusetés bien chimiques dans les cosmétiques) qui tolère parfaitement ce baume depuis déjà plusieurs mois.