Je cogite·Je papote

Grossesse, maternité, etc : la terrible loi du « oui mais… » !!!

Liste non exhaustive de remarques qu’on se prend dans la tronche et qui témoignent de la schizophrénie ambiante ainsi que de la pression exercée sur les femmes lors de leur grossesse, leur maternité et j’en passe. Ces anecdotes ne sont que le fruit de ma propre expérience sachant que j’ai 30 ans (et des petites poussières) et suis maman depuis un peu plus d’un an. Je précise également que nous sommes une famille « classique » (je n’aime pas ce mot mais vous captez l’idée !) avec des parents cisgenres dans une relation hétéro et monogame. Alors autant dire qu’à l’échelle de toute une vie de femme et à nous toutes, on pourrait en remplir toute une biblio digne de La Belle et la Bête (oui j’étale ma culture Disney, ça pose un problème ?! 🙂 ).

Bref, trêve de blabla…

Alcool : c’est ZERO alcool quand on est enceinte tu sais oui mais… oh ça va, un peu de vin c’est du fortifiant, ça peut pas faire de mal…

Tabac : il faut que tu arrêtes oui mais… tu es vraiment trop stressée depuis que tu fumes plus c’est pas bon pour ton bébé !

Tour de taille de maman : oh vas-y lâche toi t’es enceinte il faut que t’en profites oui mais… pas trop non plus hein après il faut réussir à perdre tous ces kilos !

Allaitement : c’est super pour ton bébé oui mais… pas trop longtemps non plus, la relation mère/enfant tout ça tout ça…

Pas d’allaitement : tu as raison, c’est de l’asservissement oui mais… c’est dommage pour la santé de ton bébé et ça réduit le risque de cancer du sein…

Rester à la maison : tu as raison de profiter de ton bébé oui mais… tu reprends quand le travail grosse feignasse ?!!!

Fatigue et congés parental : normal, s’occuper d’un enfant c’est un vrai boulot oui mais… oh ça va tu es chez toi toute la journée, tu as le temps de faire la sieste !!!

Couches lavables : c’est super écologique et zéro déchet oui mais… c’est pas féministe !!!

Pas de couches lavables : tu as raison de pas te faire chier oui mais… tu penses à la planète et à la santé de ton bébé espère de maman pas écolo ?!!!

Tour de taille de bébé : il faut qu’il prenne du poids oui mais… pas trop c’est un facteur d’obésité vous savez !!!

Marche de bébé : elle a raison de prendre son temps oui mais… le mien marchait déjà à cet âge là et depuis plusieurs mois tu sais !!!

Petits pots indus : tu as raison de te faciliter la vie oui mais… tu as bien regardé la composition parce que c’est pas tip top…

Petits pots maison : c’est super de les lui préparer toi même oui mais… tu as vraiment du temps pour faire ça toi !!!

Je l’écris d’avance, il y aura sûrement d’autres articles sur la terrible loi du « oui mais… » parce que j’ai vraiment adoré réfléchir à tout ça 🙂 N’oublions pas que cette pression sociale, familiale, amicale, etc et les exigences contradictoires à l’encontre des femmes (mères ou pas) ne sont pas normales. Les relever, y réfléchir et tenter de s’en libérer est important et peut être une des façons de s’en émanciper, de s’affirmer, d’assumer ses choix en tant qu’individu libre et pensant que chacun(e) se doit de respecter !!! OK putain de merde ?!!! (oui oui je m’enflamme un peu là…). Alors, on lâche rien !!!

Je cogite·Je fais du logis·Je papote

Pourquoi j’y arriverais pas ? Non mais !!!

Fotolia_61296135_Subscription_Monthly_M2.jpgA défaut de chronique littéraire (je suis plongée dans un super roman mais je me traine), petit billet de réflexion sur le jardin et… les femmes. Réflexion qui m’est venue pendant que je débroussaillais la rigole et la pente d’herbes folles (et très hautes) devant chez moi. Je précise que la tâche était un peu ardue et m’a pris pas moins de 2h sous le soleil sans compter que je n’ai vraiment pas un physique de bodybuildeuse et que c’était la première fois que je « passais la débroussailleuse » de ma vie mais… j’ai adoré : toute fière de mon travail et contente de m’être bien activée. Ce travail réputé « pour les hommes » ne m’a pas du tout semblé insurmontable loin de là. J’avais l’impression d’avoir bouffer du lion et avait une pêche d’enfer. Car, non les filles, démarrer une débroussailleuse, l’accrocher à son harnet, rallonger son fil, mettre de l’essence… ce n’est vraiment pas compliqué et tout à fait à notre portée contrairement à ce qu’on nous laisse croire. Mais pour cela, faudrait-il qu’on prenne le temps de bien vouloir nous montrer et de nous expliquer comment ça marche. J’ai la chance de vivre avec un féministe qui s’ignore et qui partage volontiers ses connaissances avec moi. Mais, vu la tête de mon vieux voisin et des passants, je voyais bien que ça les questionnait de me voir faire du genre « mais qu’est-ce qu’elle fout la voisine ?! ». Tout ça pour dire, que nous ne sommes pas des empotées, on peut se frotter à des activités physiques et y prendre du plaisir. Ne pas se mettre de limite à cause de sa condition de femme et expérimenter de nouvelles choses est très important. Et si le jardinage n’est pas votre truc, il y a tellement de domaines où l’intelligence féminine et nos capacités physiques sont encore trop dénigrées et malmenées à grand tort !!! Alors, on se fait un peu confiance et on se bouge les miches 😉