Je bouquine

Saga « Twilight » de Stephenie Meyer

« Pour laisser à sa mère la liberté d’accompagner son compagnon dans ses déplacements, Bella décide de quitter Phoenix et s’installe chez son père, chef de la police de Forks, petite bourgade de l’état de Washington. Au lycée, ses regards se portent sur Edward Cullen dont la beauté et le comportement la terrorisent et la fascinent. La passion qui naît entre eux ne peut que l’exposer à de nombreux dangers car Edward n’est pas un humain et elle le sait. »

Ai-je vraiment besoin de présenter cette saga ? Même celles et ceux qui n’ont pas lu les romans ou vu les adaptations cinématographiques ont entendu parlé de Twilight. J’ai vu les cinq films il y a un moment et avais plutôt bien aimé. Mais, ayant déjà beaucoup trop de livres que je veux absolument lire (sans compter les nouvelles découvertes et parutions qui se rajoutent, bref… tu connais l’histoire sans fin ?!!!), j’ai vraiiiiiment hésité avant de me lancer dans cette lecture d’autant plus que mon bibliothécaire m’a dit combien « c’était nul et mal écrit »… Eh, j’avoue que j’avais moi-même pas mal d’aprioris (peut-être mon côté obscur de lectrice snob et élitiste 😉 ).

En toute franchise, le premier tome a vraiment été une surprise positive. J’ai bouffé ce roman en deux jours, une lecture rapide et agréable. Mais que dire du second tome… et du troisième… et du début du quatrième !!! Si ce n’est le souhait de lire la suite et certains personnages vraiment sympa, je n’aurais clairement pas continué à cause… de l’insupportable Bella grrrrrrrr . J’ai eu beaucoup de mal avec ce personnage qui est, selon moi, beaucoup trop caricatural : elle est belle mais persuadée du contraire, se dévalorise systématiquement, doute tellement de l’amour d’Edward que ça en est pathétique (sauf dans le tome 4 OUF !!!), j’en passe… C’était un peu trop pour moi et mon côté suffragette. Sinon, les romans sont bien écrits, l’histoire prenante et addictive. Je comprends les raisons du succès de la saga mais suis peut être trop âgée (mais pas vieille ok ?!!!) pour vraiment l’apprécier. Bref, avis mitigé sur cette lecture mais contente de mettre fait un avis personnel sur ce succès littéraire 🙂

Je bouquine

« Un sac de billes » de Joseph Joffo

couv13251327« Traduit en 18 langues « Un sac de billes » est un des plus grands succès de librairie de ces dix dernières années. »

Pour les rares personnes qui n’ont jamais entendu parlé de ce livre, il s’agit d’une autobiographique de Joseph Joffo sur son parcours et celui de sa famille Juive durant l’occupation allemande en France alors qu’il était enfant. Ce livre est un classique incontournable et un témoignage précieux. Mais, c’est aussi le genre de lecture que j’appréhende un peu au vu du thème abordé. C’est certainement pour cela que je ne l’ai lu que récemment. Eh bien, j’ai eu tellemeeeent mais tellemeeeeent tort d’attendre aussi longtemps !!! Ce livre est génial, bouleversant et vraiment bien écrit !!! L’histoire commence avec le début de l’occupation de Paris et le glissement irrémédiable de la situation des Juifs vers plus de ségrégation antisémite, de persécutions et autres horreurs. Pourquoi un sac de billes ? Car, c’est ce qu’un camarade propose à Joseph en échange de son étoile jaune. Cette naïveté enfantine se heurte vite à la la terrible réalité : la nécessité du départ pour survivre et la séparation de la famille Joffo. Avec son frère, Joseph quitte Paris, sa maison, ses parents… son enfance… On pleure pas mal mais on rit aussi car les frères Joffo sont surprenants et tellement courageux. Bref, si ce n’est pas encore fait, lisez ce livre s’il vous plaaaaaîîîîîîîîîîîîît et faites le lire aux enfants !!!

Je bouquine

Des livres pour les petiot(e)s !!!

  • « Max et les Maximonstres » de Maurice Sendak

couv12659185.gif« Après avoir enfilé son costume de loup et fait plusieurs bêtises, Max est puni par sa mère et doit rester dans sa chambre. Comme dans un rêve, il va y faire le plus fabuleux des voyages au pays des Maximonstres. Une épouvantable fête s’organise alors. »

Ce livre avait été présenté par un libraire dans la catégorie « Le livre qui a changé ma vie » de LGL. Pour qu’un album jeunesse ait marqué une vie et surtout celle d’un lecteur d’autant plus libraire (quand on imagine le nombre d’albums qui ont pu passer entre ses mains). Bref, je ne pouvais qu’être attirée par cette lecture et je n’ai pas été déçue… C’est l’histoire de Max, un petit garçon pas sage aimant jouer au petit monstre. Sa maman finit par le punir et l’envoie dans sa chambre sans avoir mangé. Commence alors un long voyage durant lequel Max rencontre les Maximonstres dont il devient le roi. S’ensuivent fêtes et jeux, jusqu’à ce que Max commence à s’ennuyer de sa petite chambre, de sa maman… Il décide donc de rentrer chez lui, retrouve sa chambre où l’attend son repas. On a tous rêver, enfant, de l’endroit merveilleux où on pourrait aller vivre de fabuleuses aventures loin de ces méchants parents qui nous punissent et nous empêchent de faire ce qu’on veut. Et, je trouve que ce livre retranscrit bien cette idée et cette ambivalence de l’enfant qui oscille entre la toute puissance (notamment de l’imaginaire et de l’aventure) et le besoin viscéral d’amour. Et, j’adore l’idée qu’un enfant puisse partir vivre ses propres aventures puis rentrer à la maison en étant accueilli par un bon repas chaud. Pour ne rien gâcher, les illustrations sont belles et très originales.

 

  • « De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête » de Wolf Erlbruch et Werner Holzwarth

couv66835279.gif

« Une petite taupe part à la recherche de l’animal qui lui a fait caca sur la tête… »

Je ne pouvais pas ne pas parler de ce livre pour enfants qui est juste génial !!! Comme beaucoup de livres pour nos tout-petits, ça parle… de caca mais d’une façon si drôle 🙂 On suit les aventures d’une petite taupe trrrès énervée dans la recherche de l’horrible coupable qui lui a fait caca sur la tête… Le livre en version pop up est top. On peut manipuler pas mal d’éléments rendant la lecture très interactive et dynamique (comment résister aux livres pop up je vous le demande ?!!!). L’histoire permet de découvrir beaucoup d’animaux de la ferme de façon amusante et un peu nouvelle. Les dessins et les couleurs sont vraiment sympas. En conclusion, on assiste à la terrible vengeance de la taupe non sans rire. Ce livre est un incontournable dans la biblio de Ptichat qui vous le recommande 🙂

Je bouquine

« The book of Ivy » et « The revolution of Ivy » de Amy Engel

 

Tome 1 : « Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche… »

Tome 2 : « J’ai tout perdu : mon foyer, ma famille, l’homme que j’aime. Au-delà de la barrière, l’hiver approche. Il va me falloir trouver des vivres, un abri. Et des alliés. Mais je dois aussi faire un choix : oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener la révolution ? Je ne suis plus une Westfall ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre. »

Cent milles ans après tout le monde, je commence à découvrir le fabuleux univers de PKJ (Pocket Jeunesse)… et comment dire… c’est un peu mon nouveau dada !!! Je lis beaucoup et depuis trèèès longtemps mais mes premières lectures sont les romans de Jules Verne et de Maurice Leblanc découverts en primaire… Bref, j’étais une enfant un peu « intello » attirée par des romans passionnants mais assez classiques… ce qui m’est resté. Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour s’ouvrir à d’autres genres littéraires 🙂 !!!

Il s’agit ici d’une dystopie : une guerre nucléaire a décimé la population mondiale 50 ans plus tôt. Un groupe de quelques milliers de personnes se sont réunies pour survivre. Deux familles (avec deux modèles de sociétés différents) se sont alors violemment affrontées pour obtenir le pouvoir. Aujourd’hui, les fils et filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité de la communauté. On suit plus précisément l’histoire d’Ivy Westfall (petite fille de l’ancien leader d’opposition) qui épouse Bishop Lattimer (fils du président actuel) qu’elle a pour mission de tuer afin de permettre à sa famille de se venger et de prendre le pouvoir. Sauf que rien ne va se passer comme prévu… Cette lecture est complètement addictive et tellement facile d’accès qu’on dévore les deux tomes en quelques heures (confortablement installée sur le canapé, un thé et une petite douceur sucrée à portée de main… c’est ce qu’on appelle prendre soin de sa petite personne dans le monde de Loraillou 🙂 ). Il y a de grosses évidences dans l’histoire mais on s’en fout parce que c’est léger, qu’on se prend pas la tête et que ça fait du bien !!! L’histoire aborde également des thèmes intéressants : l’émancipation, « l’héritage » familial, la trahison, la solidarité, j’en passe… Bref, une lecture vraiment sympa dont j’avais découvert le 1er chapitre du 1er tome, offert par les éditions Lumen, lors de mon 1er salon du livre à Paris (souvenirs, souvenirs…) 😉

Je bouquine

« Wonder » de R.J. Palacio

couv72743545

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. » Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ? Ne jugez pas un livre garçon à sa couverture son apparence. »

La couverture de ce livre m’avait tapée dans l’œil depuis un moment mais également le titre « Wonder » soit merveille en anglais. Quand on sait que le livre parle d’un petit garçon différent je trouvais le clin d’œil vraiment mignon (je n’ai pas d’autre mot). Et, j’étais d’autant plus curieuse de voir comment l’histoire allait être traitée qu’il s’agit d’un roman jeunesse. En bref, on suit l’année de 6ème d’August qui, du fait d’un combo génétique vraiment merdique, est né avec une malformation… du visage. A cause de ses nombreuses opérations, il n’a pas été scolarisé jusque là et va donc découvrir le collège, sortir du cocon familial, tenter de s’adapter et de s’intégrer malgré sa différence : bon courage mon gars !!!. Cette lecture est vraiment pas mal, addictive et très immersive. On retrouve vraiment ce sentiment de « jungle » du collège avec ses codes et étiquettes. Le roman se divise en plusieurs parties où les narrateurs sont alternativement August et d’autres personnages de son entourage. Malgré certaines facilités, le roman a le mérite de mettre en avant de belles idées telles que l’amitié, le fait d’affronter le regard des autres, la possibilité d’évoluer et de dépasser ses préjugés… Le personnage d’August est drôle, intelligent, courageux et très attachant comme sa famille qui est juste géniale. Une belle lecture pour les jeunes et moins jeunes !!!

Ps : le roman vient d’être adapté au cinéma 🙂

Je bouquine

« Harry Potter et l’enfant maudit » de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

couv29158267« Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus. »

Je ne sais pas si ce sont les 20 ans de la parution du 1er tome de la saga qui me font cet effet mais en ce moment je suis en mode Pottermaniaque 🙂 J’en profite pour vous recommander un reportage très chouette sur et avec l’auteur. Mais je m’égare…

Revenons-en à cette lecture des nouvelles aventures de Harry Potter version pièce de théâtre. J.K. Rowling a toujours dit qu’il n’y aurait pas de suite à la saga. J’ai donc abordé cette lecture un peu comme un bonus. On retrouve nos héros où nous les avions laissés à la toute fin du 7ème tome : sur le quai de King’s Cross. Harry et Ginny accompagnent leurs deux ainés dont Albus Severus (dont on va suivre ici les aventures) pour leur rentrée à Poudlard. Je n’ai pas voulu lire les nombreux avis sur la pièce pour la découvrir avec un regard neuf. Il y a clairement des facilités scénaristiques, des maladresses avec le caractère de certains personnages (Ron est une vraie caricature) et des incohérences avec les romans… mais l’histoire est quand même sympa. On y découvre les difficultés de Harry dans la relation avec son fils Albus, ce que représente le fait d’avoir un père si célèbre, ce que sont devenus Ron, Hermione et les autres… Et, on retrouve surtout le monde de J.K.Rowling… avec telllleeement de plaisir !!! Bref, j’aime à penser que, comme les romans ont pu faire découvrir le monde fabuleux de la lecture à certain(e)s, ce livre aura le mérite de faire découvrir le genre théâtral à d’autres !!! Donc, pour les quelques derniers retardataires, c’est une lecture très sympa 😉

Je bouquine

La trilogie « Méto » d’Yves Grevet

couv64597069  couv21015096  couv70420244

Tome 1 // « Soixante-quatre enfants vivent coupés du monde, dans une grande maison. Chacun d’eux sait qu’il devra en partir lorsqu’il aura trop grandi. Mais qu’y a t il après la Maison ?… »

Tome 2 // « Méto et ses camarades ont enfin franchi les portes de la Maison, livrant un combat terrible pour leur liberté. Méto est grièvement blessé lors de la bataille… »

Tome 3 // « De retour à la Maison, Méto est séparé de ses proches et désigné aux yeux de tous comme le « traître ». Les César le conduisent bientôt dans une partie de la Maison tenue secrète et réservée aux membres du groupe E, une élite chargée d’effectuer des missions sur le continent… »

Je continue mon book trip en littérature jeunesse avec cette trilogie d’Yves Grevet. J’avais découvert cet auteur français avec son roman « Koridwen » de la Série U4 que j’avais déjà bien aimé. Mais que dire de ces 3 romans !!! J’ai tout simplement adoré cette lecture et dévoré les 3 tomes. Le style de l’auteur est un vrai coup de cœur. C’est épuré, les phrases sont brèves et efficaces. Et que dire de son personnage et narrateur Méto !!! On suit le parcours et surtout l’émancipation de ce jeune garçon qui évolue et tente de survivre dans une sorte de société ultra totalitaire à la George Orwell. L’intrigue est géniale et bien menée ce qui rend la lecture de ces livres assez addictive (on veut savoir la suiiiiite !!!). Les personnages sont tops et attachants (même si on s’y perd un peu entre tous les prénoms romains). Les romans font l’éloge de l’amitié, de la solidarité et de l’apprentissage de l’autonomie. Et, les questions abordées sont très larges : l’environnement, l’autorité, le secret, la manipulation, la famille, la confiance… j’en passe… Bref, une lecture jeunesse vraiment vraiment top !!! Et une mention spéciale pour le dessin des couvertures !!!