Je bouquine

« Ce que murmure la mer » de Claire Carabas

couv38965406« L’histoire de la sirène qui aimait l’homme n’a pas d’âge, l’impossibilité de cette pulsion se noue à la manière des grandes tragédies et étouffe l’héroïne. Pourtant, quand Galathée aperçoit Yvon, solitaire sur son bateau à voiles, l’amour la foudroie et la pousse à toutes les folies. Éperdue, désespérée, animée par un espoir aveugle, elle parvient à se faire une place dans la vie du jeune marin, mais qu’en est-il de son cœur ? Redécouvrez le conte d’Hans Christian Andersen à travers les témoignages des amants empêchés et vivez le drame comme jamais vous ne l’avez exploré : de l’intérieur. »

J’ai découvert la maison d’éditions Magic Mirror tout à fait par hasard et je trouve leur parti pris vraiment sympa : la réécriture de contes. Ce roman est leur deuxième publication et comment dire… je n’ai tout simplement pas pu résister. « La petite sirène » est LE conte de mon enfance, celui que j’ai lu et relu, LE Disney dont j’ai usé la vhs jusqu’à la corde… Cette histoire a été et sera toujours un de mes incontournables. Parti de là, j’étais vraiment curieuse de découvrir cette réécriture et franchement c’est une vraie réussite !!! L’auteur nous propose une version moderne et beaucoup plus sombre que le conte originel. Le roman est très bien écrit, le style est fluide et agréable. L’histoire en elle-même est également très bien menée. On y découvre les points de vue respectifs de Galathée (une sirène qui s’ennuie ferme dans son jardin) et de Yvon (un marin qui fait le tour du monde en solitaire), leur rencontre décisive en mer et leur rencontre ratée sur terre. Le roman aborde de nombreuses questions : l’amour non réciproque, la différence, le fantasme et ce qu’on projette sur l’autre, la rencontre ou non rencontre amoureuse, la jalousie et l’amertume d’un amour déçu… J’ai beaucoup aimé cette lecture d’autant plus que Magic Mirror propose à la fin du roman le conte d’origine d’Andersen. Une bonne façon de relire ce classique et de mieux saisir les choix scénaristiques de l’auteur… Bref, un bel effet miroir entre ces deux histoires 😉

Je bouquine

« L’Oeuf de Dragon » de George R.R. Martin

couv38820946-png« Quatre-vingt-dix ans avant les péripéties du « Trône de Fer », Aegon, de la lignée royale, surnommé l’Oeuf, court les routes incognito comme écuyer d’un chevalier errant, Dunk. Au hasard des chemins, le duo se voit convié par le fringant Jehan le Ménétrier à participer à un tournoi richement doté qui sera le clou des noces de lord Beurpuits. Au champion ira le grand prix, un inestimable Oeuf de dragon. Mais il apparaît bientôt que les noces et le tournoi sont un nid d’intrigues et d’ambitions, petites et grandes, et qu’une prophétie annonce de grands événements. De fait, après la rébellion, les partisans de Deamon Feunoyr, qui a chassé quelques années plus tôt la fine fleur des chevaliers en exil de l’autre côté de la mer, fomentent une nouvelle conspiration. Certains souhaitent déposer le souverain légitime pour installer leur propre prétendant. À leur corps défendant, Dunk et l’Oeuf se retrouvent au cœur du complot. »

En finissant ce bouquin, j’ai réalisé (merci livraddict) qu’il y avait un tome 1 à cette histoire… que j’ai dans ma PAL… Mais sans pour autant l’avoir lu, pas de soucis, on comprend tout et on se plonge avec délectation dans les aventures de Dunk et l’Oeuf qui n’est autre que Aegon, le futur mestre du Mur dans le Trône de Fer hiiiii !!! Le personnage adulte est déjà vraiment sympa : il est de lignée royale mais… choisit d’être mestre…. de mener une vie simple et reculée au Mur où on se pèle les miches… c’est un mec qui se la pète pas trop quand même !!! Le géniallissime George R.R. Martin nous en raconte un peu plus sur lui et ses aventures de jeunesse dans ce court roman. On comprend également les prémices de la future guerre pour le trône de Fer qui débute avec des conflits de succession dans la dynastie même des Targaryen qui s’en trouve ainsi fragilisée. Pour les personnes n’ayant pas lu les 5 intégrales de plus de 1000 pages chacune du Trône de Fer, ce roman (et son 1er tome…) sont une bonne intro pour se faire une idée et se donner (ou pas) l’envie d’aller plus loin 😉