Je bouquine

« No steak » de Aymeric Caron

couv30029550« Pourquoi les chats et les chiens ont-ils un palace qui leur est dédié au Canada alors qu’en Chine ils peuvent finir au fond d’une casserole ? Pourquoi avons-nous choisi de manger en priorité des cochons, des poulets et des bœufs ? Comment ces animaux de consommation sont-ils produits ? Pourquoi Bill Clinton, Carl Lewis et Bryan Adams ont-ils décidé d’arrêter la viande ? Les végétariens vivent-ils vraiment plus longtemps que les carnivores ? Comment peut-on remplacer les protéines animales ? Aymeric Caron a mené l’enquête pour décrire, avec verve et humour, tous les aspects de notre étrange rapport à la viande. »

Je voulais lire ce livre, dont on a tous un peu entendu parlé, depuis un certain temps. En effet, Aymeric Caron a fait un peu le buzz avec cet essai lors de sa parution en 2013. Le fait qu’il ait été journaliste sur Canal + et Europe 1 avant d’être chroniqueur chez Ruquier n’y sont certainement pas pour rien 😉 Cela a toutefois le mérite de faire connaître ce travail en faveur de la protection animale.

Sans être pour autant exhaustif, ce livre propose une réflexion fouillée et étayée autour de l’alimentation végétarienne et explique le pourquoi de sa nécessité à travers 8 raisons traitées dans 8 chapitres distincts. Pour exemple, la 1ère raison présentée est environnementale, la seconde parle de notre rapport aux animaux que nous mangeons ou ne mangeons pas… Aymeric Caron apporte également son témoignage de végétarien, les questionnements éthiques et moraux qui ont été les siens, les difficultés dans les relations sociales et notamment personnelles, etc.

En toute franchise, j’ai trainé ce bouquin durant plusieurs semaines certainement parce que le moment était mal choisi pour cette lecture qui nécessite d’être un minimum disponible et concentré (clairement pas mon cas le mois dernier). Mais, je n’ai pas lâché car je suis bonne élève cf New year books challenge 🙂 et que le propos est vraiment intéressant. C’est clairement le bouquin (surtout la première moitié) qui m’aurait aidée au début de mon végétarisme à affirmer mes convictions et assumer ce choix. Car, changer d’alimentation n’est pas toujours évident pour beaucoup de raisons. Bref, je recommande cette lecture à toutes les personnes curieuses (végé ou pas) qui souhaitent en savoir plus et qui n’ont pas peur de questionner (ou pas) leur façon de manger 😉

New Year book challenge ! ✨ – Livre 3/12