Je bouquine·Je papote

Le « Pumpkin Autumn Challenge »

Je me lance dans mon premier challenge livresque !!! Et, si je tente l’expérience c’est entièrement la faute à cette blogueuse (et amie que j’adore 😉 ). J’avais vu la vidéo du Terrier de Guimause qui a créé le « Pumpkin Autumn Challenge » et c’est vrai que son idée est vraiment géniale. A croire que les lecteurs compulsifs adorent tous l’automne !!! Certainement l’un des nombreux symptômes cliniques de cette fabuleuse maladie…

Le concept du challenge est simple et la présentation de Guimause vraiment top :

21167885_337630450013747_4848589701719478021_o

Le choix de mes lectures a été un pur moment de plaisir. Ma PAL est un peu ma biblio perso où j’aime trainer, fouiner… d’autant plus que les livres que j’achète (et accumule) sont souvent de ceux que je ne trouve pas dans ma petite médiathèque de campagne.

Vu que je ne fais jamais dans la demi-mesure, je vais tenter le challenge à fond les ballons. Voici les livres retenus :

L’automne Frissonnant :

  • Hurlons dans les bois : « Homo vampiris » de Fabien Clavel
  • La crypte des morts vivants : « Les décharnés » de Paul Clément

        couv14093492  couv57628950

 

 

 

 

 

 

L’automne Douceur de vivre :

  • Creppy, Spooky, Halloween : « Les ensorceleuses » de Alice Hoffman
  • « Fall in love » : « Ce que murmure la mer » de Claire Carabascouv28051115.gif  couv38965406

 

 

 

 

 

 

 

L’automne Enchanteur :

  • Légendes d’ici et d’ailleurs : « Les contes tibétains du Karma » de Tenzin Wangmo
  • Féérie Citrouille, Bibbidi-Bobbidi-Boo : « Fäerie » de J.R.R. Tolkien

couv55025645   couv72303178

Ces livres sont tous tirés de ma PAL. Participer à un challenge s’avère donc être une merveilleuse façon de faire baisser celle-ci et surtout de redécouvrir des petites pépites qui nous attendaient sagement sur nos étagères !!! 😉

 

 

Je cogite·Je papote

Grossesse, maternité, etc : la terrible loi du « oui mais… » !!!

Liste non exhaustive de remarques qu’on se prend dans la tronche et qui témoignent de la schizophrénie ambiante ainsi que de la pression exercée sur les femmes lors de leur grossesse, leur maternité et j’en passe. Ces anecdotes ne sont que le fruit de ma propre expérience sachant que j’ai 30 ans (et des petites poussières) et suis maman depuis un peu plus d’un an. Je précise également que nous sommes une famille « classique » (je n’aime pas ce mot mais vous captez l’idée !) avec des parents cisgenres dans une relation hétéro et monogame. Alors autant dire qu’à l’échelle de toute une vie de femme et à nous toutes, on pourrait en remplir toute une biblio digne de La Belle et la Bête (oui j’étale ma culture Disney, ça pose un problème ?! 🙂 ).

Bref, trêve de blabla…

Alcool : c’est ZERO alcool quand on est enceinte tu sais oui mais… oh ça va, un peu de vin c’est du fortifiant, ça peut pas faire de mal…

Tabac : il faut que tu arrêtes oui mais… tu es vraiment trop stressée depuis que tu fumes plus c’est pas bon pour ton bébé !

Tour de taille de maman : oh vas-y lâche toi t’es enceinte il faut que t’en profites oui mais… pas trop non plus hein après il faut réussir à perdre tous ces kilos !

Allaitement : c’est super pour ton bébé oui mais… pas trop longtemps non plus, la relation mère/enfant tout ça tout ça…

Pas d’allaitement : tu as raison, c’est de l’asservissement oui mais… c’est dommage pour la santé de ton bébé et ça réduit le risque de cancer du sein…

Rester à la maison : tu as raison de profiter de ton bébé oui mais… tu reprends quand le travail grosse feignasse ?!!!

Fatigue et congés parental : normal, s’occuper d’un enfant c’est un vrai boulot oui mais… oh ça va tu es chez toi toute la journée, tu as le temps de faire la sieste !!!

Couches lavables : c’est super écologique et zéro déchet oui mais… c’est pas féministe !!!

Pas de couches lavables : tu as raison de pas te faire chier oui mais… tu penses à la planète et à la santé de ton bébé espère de maman pas écolo ?!!!

Tour de taille de bébé : il faut qu’il prenne du poids oui mais… pas trop c’est un facteur d’obésité vous savez !!!

Marche de bébé : elle a raison de prendre son temps oui mais… le mien marchait déjà à cet âge là et depuis plusieurs mois tu sais !!!

Petits pots indus : tu as raison de te faciliter la vie oui mais… tu as bien regardé la composition parce que c’est pas tip top…

Petits pots maison : c’est super de les lui préparer toi même oui mais… tu as vraiment du temps pour faire ça toi !!!

Je l’écris d’avance, il y aura sûrement d’autres articles sur la terrible loi du « oui mais… » parce que j’ai vraiment adoré réfléchir à tout ça 🙂 N’oublions pas que cette pression sociale, familiale, amicale, etc et les exigences contradictoires à l’encontre des femmes (mères ou pas) ne sont pas normales. Les relever, y réfléchir et tenter de s’en libérer est important et peut être une des façons de s’en émanciper, de s’affirmer, d’assumer ses choix en tant qu’individu libre et pensant que chacun(e) se doit de respecter !!! OK putain de merde ?!!! (oui oui je m’enflamme un peu là…). Alors, on lâche rien !!!

Je papote

Derniers craquages livresques…

État des lieux de mes derniers craquages livresques. Et, l’occasion de présenter un de mes dealers. Car… vous comprenez bien qu’il me faut ma doooooose de livrrrres !!!… Oui oui, merci de vous inquiéter, je me soigne… pas, mouhahahahaaaaa !!! Je n’ai qu’une seule chose à dire : Vive le déni !!!

Bref, assez de points d’exclamation à répétition, venons-en au sujet de cet article !!! Pour des raisons évidentes de coût et d’écologie, j’achète en priorité mes livres d’occasion. Quand je ne trouve pas mon bonheur chez mes fournisseurs d’occas habituels, je vais fouiner sur Recyclivre. Ce site vend des livres d’occasion mais reverse surtout 10% de ses revenus nets à des associations et programmes de lutte contre l’illettrisme, pour l’accès à la culture pour tous et la préservation de nos ressources.

Voici mes petites nouveautés palesques reçues récemment :

couv7013649   couv25756178

couv60719945   couv26968046

Avec cette commande, je complète deux sagas de ma PAL (« 1Q84 », « Quand les dieux buvaient trop »).

Avant de commander sur ce site, sachez que les livres sont envoyés dans une enveloppe en plastique très épaisse mais sans papier bulle (selon la délicatesse du facteur les livres peuvent être un peu abîmés). Toutefois, le gros « MAIS » est surtout que l’édition du livre affichée n’est pas forcément la même qu’on vous envoie (moi qui pensais avoir la dernière édition du 3ème tome de 1Q84 c’est râpé… grrrr). Les prix sont toutefois très intéressants, ces 4 livres en bon état m’ont coûté 19euros et des poussières. Le service est sérieux et les frais de port sont gratuits.

Bref, n’hésitez pas à aller voir leur site ça peut valoir le coup !! 😉

Ps : 10% sur votre commande avec le code RA5W !!! 🙂

Je papote

Derniers craquages livresques…

Pour les non initiés, PAL = Pile à Lire. Je n’ose écrire combien de livres compte ma PAL… ohh ben merde j’assume !!! J’en suis à 566 livres… je sais, je sais… Avant de vous dire que « cette nana est complètement tarée », je vous explique comment j’en suis arrivée là en quelques lignes.

Quand on aime la lecture, les livres (en tant qu’objet) et qu’on en lit beaucoup, on en accumule vite un nombre assez impressionnant et ce pour plusieurs raisons. En effet, c’est un cadeau tout indiqué pour la famille, les amis et… soi-même. Je me rends également avec beaucoup d’assiduité en biblio (des endroits qu’il est essentiel de faire vivre !!!). Les livres empruntés et lus sont donc autant de livres de ma PAL non lus. De plus, j’ai une tendance aigüe à la monomanie avec les auteurs que j’aime dont je veux TOUT lire ne souffrant aucune exception. Vu que mes auteurs favoris sont pléthores et que leurs livres ne sont pas toujours disponibles en biblio, je les achète donc au fur et à mesure. Quand on imagine par exemple l’étendue de l’œuvre de Zola, vous comprenez un peu mon problème…

Et bien au delà de l’acte d’achat, flâner dans une librairie, en biblio, fouiner en vide grenier, rencontrer des auteurs, échanger des conseils de lectures avec d’autres passionnés… et rentrer chez soi avec un nouveau livre est une expérience grisante. Bref, quand la lecture est une passion, on tombe parfois dans une forme de démesure…

État des lieux de mes derniers craquages livresques. En librairie (un autre endroit qu’il est essentiel de soutenir !!!) :

 

couv30424733.gifindex

Dans le monde de Loraillou, Emmaüs = cœur avec les doigts !!! C’est certainement l’un des endroits où j’adore le plus acheter de livres. Le seul bémol c’est que, étant donné les prix cassés et le fait que c’est un achat solidaire/écolo/etc, il est quasiment impossible d’en ressortir sans plusieurs livres dans son cabas… Résultat de mon craquage Emmaüsien ci-dessous :

 

 

 

Voici donc quelques idées de lectures pour certain(e)s et peut être une façon de déculpabiliser pour d’autres 😉

 

Je cogite·Je fais du logis·Je papote

Pourquoi j’y arriverais pas ? Non mais !!!

Fotolia_61296135_Subscription_Monthly_M2.jpgA défaut de chronique littéraire (je suis plongée dans un super roman mais je me traine), petit billet de réflexion sur le jardin et… les femmes. Réflexion qui m’est venue pendant que je débroussaillais la rigole et la pente d’herbes folles (et très hautes) devant chez moi. Je précise que la tâche était un peu ardue et m’a pris pas moins de 2h sous le soleil sans compter que je n’ai vraiment pas un physique de bodybuildeuse et que c’était la première fois que je « passais la débroussailleuse » de ma vie mais… j’ai adoré : toute fière de mon travail et contente de m’être bien activée. Ce travail réputé « pour les hommes » ne m’a pas du tout semblé insurmontable loin de là. J’avais l’impression d’avoir bouffer du lion et avait une pêche d’enfer. Car, non les filles, démarrer une débroussailleuse, l’accrocher à son harnet, rallonger son fil, mettre de l’essence… ce n’est vraiment pas compliqué et tout à fait à notre portée contrairement à ce qu’on nous laisse croire. Mais pour cela, faudrait-il qu’on prenne le temps de bien vouloir nous montrer et de nous expliquer comment ça marche. J’ai la chance de vivre avec un féministe qui s’ignore et qui partage volontiers ses connaissances avec moi. Mais, vu la tête de mon vieux voisin et des passants, je voyais bien que ça les questionnait de me voir faire du genre « mais qu’est-ce qu’elle fout la voisine ?! ». Tout ça pour dire, que nous ne sommes pas des empotées, on peut se frotter à des activités physiques et y prendre du plaisir. Ne pas se mettre de limite à cause de sa condition de femme et expérimenter de nouvelles choses est très important. Et si le jardinage n’est pas votre truc, il y a tellement de domaines où l’intelligence féminine et nos capacités physiques sont encore trop dénigrées et malmenées à grand tort !!! Alors, on se fait un peu confiance et on se bouge les miches 😉

Je me bichonne·Je papote

T’as de belles quenottes tu sais !!! / Episode 3 : Appelez moi Edith !

thAprès quelques mois de vie de « trentenaire appareillée », petit point dentaire toujours dans une démarche de partage avec tous mes compagnons de la tribu des quenottes pourries décalées tartrées…

Quand j’ai annoncé à mon entourage que j’allais faire de l’orthodontie, certains se sont montrés très dubitatifs :  pourquoi tu fais ça à ton âge, paye toi plutôt un voyage blablabla. C’est marrant mais ces personnes n’ont généralement pas/plus de problèmes dentaires sus-cités… Et, pour la question tout à fait relative et personnelle de l’argent, je préfère investir dans mon sourire avec un bénéfice sur des années que dans une super bagnole que je peux péter en 2 secondes contre un platane. A chacun ses priorités… N’oubliez pas que si vous le faites c’est pour vous, votre santé, votre bien-être, la beautéééééé de votre sourire et que ça ne regarde que vous 🙂

Pour rappel, j’ai été appareillée avec des bagues en céramique (le haut en janvier, le bas 2 mois plus tard). Après un temps d’adaptation niveau bouffe (bouillies pour mémé édentée) et hygiène buccale (irréprochable), je dirais que sans être pour autant une sinécure avoir un appareil dentaire ça se gère !!! La question de la douleur va évidemment dépendre de chacun(e) et de son chantier dentaire en travaux. Pour ma part, je n’ai eu aucun problème particulier (blessure au niveau des joues, bagues qui se décollent ou autre) mises à part les gencives un peu enflammées après la pose des bagues. En fait, j’ai bizarrement moins mal qu’avant… certainement parce que je suis libérée de l’angoisse du « putain elles ont encore bougé »… d’autant plus que les résultats sont assez hallucinants et rapides. En l’espace de 4 mois, j’ai déjà retrouvé un « joli » sourire 😉  Alors… noooon rien de rrrrien… nooon je ne regrette rrrrrien !!!!

Je me bichonne·Je papote

T’as de belles quenottes tu sais !!! Episode 2 : Au revoir Justin…

th-1Ayé c’est parti pour un an (environ) de bagues sans diamant sur mes quenottes !!!! J’ai opté pour celles en céramique pour leur discrétion (j’ai plus 20 ans faut pas déconner !!!) et car c’était l’entre deux niveau prix (beaucoup moins chères que l’appareil lingual mais un peu plus que les bagues en bon gros métal).

J’en suis au tout début de mon traitement et me suis fait poser les bagues du haut. Le bas est prévu pour dans 2 mois. La mise en place de cet attirail dentaire n’est pas douloureuse et plutôt rapide (20 min) c’est après que l’histoire se corse… Car, assez rapidement ça commence à faire mal. La douleur est assez supportable mais manger est quand même assez galère. Vive la soupe et la purée pour bébé !!! J’ai eu le malheur de manger une tranche de pain un peu trop dure (non j’avoue c’était une tranche de saucisson… on se refait pas… le gras c’est la vie !!!) et je n’ai qu’une chose à dire : aïe aïe aïe !!!

Bref, pour les grands gourmands, avoir un appareil dentaire = restrictions alimentaires et charcutailles interdites toute la durée du traitement. Je pense que bien plus que la douleur c’est ce point qui va vraiment me saouler… Adieu Justin, je ne t’oublie pas, on se revoit dans 1 an !!! 🙂