Je bouquine

« L’invitée » de Simon de Beauvoir

couv14445312« Je me sens coupable, dit-il. Je me suis reposé bêtement sur les bons sentiments que cette fille me porte, mais ce n’est pas d’une moche petite tentative de séduction qu’il s’agissait. Nous voulions bâtir un vrai trio, une vie à trois bien équilibrée où personne ne se serait sacrifié : c’était peut-être une gageure, mais au moins ça méritait d’être essayé ! Tandis que si Xavière se conduit comme une petite garce jalouse, si tu es une pauvre victime pendant que je m’amuse à faire le joli cœur, notre histoire devient ignoble. »

Il s’agit du 1er roman publié de Simon de Beauvoir et c’est également ma 1ère lecture de cette autrice incontournable… C’est aussi son 1er roman très largement inspiré de sa vie et plus précisément de son histoire d’amour avec Jean-Paul Sartre et Olga Kosakiewicz.

Nous suivons ici une année de la vie quotidienne de Françoise et Pierre, couple d’intellectuels parisiens. Françoise va prendre sous son aile Xavière, jeune provinciale, qui se rêve une vie palpitante à Paris. L’arrivée de cette « invitée » va bouleverser la vie du couple et surtout la vie de Françoise, l’image qu’elle se faisait de son amour avec Pierre, ses certitudes sur sa vie et sur elle-même… Au delà de l’histoire d’un « ménage à trois » c’est la complexité de l’expérience du sentiment amoureux et de la liberté dans le couple qu’explore l’autrice. Mais, si j’ai adoré la brillante plume de Simone de Beauvoir qui dépeint avec beaucoup de finesse et de réalisme les rapports et sentiments humains… ma lecture a toutefois été laborieuse à cause de l’horrible et détestable Xavière. Cette fille n’a rien pour elle : jalouse, haineuse, manipulatrice, menteuse, fière, orgueilleuse, lunatique. Elle va littéralement prendre ce couple en otage et les malmener au gré de ses humeurs et caprices. Voir ces deux « intellectuels » en adoration devant cette fille immature à l’égoïsme démesuré était extrêmement frustrant. Mais, l’histoire de fond reste selon moi l’émancipation et la construction de Françoise en tant qu’individu à part entière, libre de ses choix et de ses actes… La fin du roman est en cela parfaitement jouissive et clôture le récit de façon très surprenante et audacieuse.

Bref, ce roman reste une très bonne lecture et la découverte de la plume de Simone de Beauvoir est une expérience de lecture trèèèèès riche 🙂

 

Challenge FeminiBooks Challenge : Janvier / Découvrir une nouvelle autrice (que vous n’avez jamais lue). Livre 1/12

Bookclub de lecture de Emy / Janvier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s