Je bouquine

« Elvira Time, saison 1 : Dead Time » de Mathieu Guibé

couv65450399

« L’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des États-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état. Perso, je préfère la deuxième solution. C’est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j’ai hérité de l’entreprise familiale. Le problème, c’est qu’à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D’aucuns diront que j’ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C’est pas faux. Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu’en plus, on s’appelle Elvira, la vie n’est pas simple. Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l’horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j’aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu. »

Ce 1er tome de la série Elvira faisait parti de ma 1ère (et non dernière) commande aux Editions du chat noir. J’ai craqué pour ce roman car il s’agit d’un hommage clairement assumé de l’auteur à « Buffy contre les vampires ». Étant une fan de la première heure, comment dire… on dégaine la CB et c’est parti !!! Je ne regrette pas du tout d’avoir tenté le coup. Elvira est une anti héroïne rafraichissante qui fait du bien. Cataloguée « chasseuse de vampires » dans son lycée, elle est clairement marginalisée par ses camarades. Il faut dire qu’Elvira n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de jeune fille sociable 🙂 Elle est odieuse avec quiconque s’approche de trop, a un caractère bien trempé, est dotée d’une répartie mordante et n’hésite pas à jouer des poings si nécessaire. Mais c’était sans compter sur Belinda (pot de colle doublée d’une comédienne) et Ludwig (petit génie sûr de son intelligence) deux autres ados décalés qui, par la force des choses, commenceront à se faire une place dans sa vie. Car si Elvira fuit la compagnie ce n’est pas pour rien et on en apprend plus au fur et à mesure de la lecture. Et les choses ne vont pas s’arranger quand Elvira apprend qu’une prophétie attire tous les vampires du coin pour la tuer. Ce 1er tome pose le décor et laisse en suspend beaucoup de questions dont le mystère entourant Jerricho (le meilleur ami d’Elvira) et la prophétie la concernant (ou pas). L’univers de Mathieu Guidé est vraiment sympa : gothique, bourré de références geek et d’humour… Bref, je ne peux que recommander 😉

2 réflexions au sujet de « « Elvira Time, saison 1 : Dead Time » de Mathieu Guibé »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s