Je bouquine

« Les ensorceleuses » de Alice Hoffman

couv28051115.gif« Orphelines, Gillian et Sally sont élevées par leurs tantes, vieilles filles un peu sorcières. Dans la maison de Magnolia Street, à l’ombre du vieux porche ourlé de lierre, au milieu des meubles en merisier, les fillettes grandissent dans un univers enchanté, au gré des superstitions et des sorts improvisés par leurs parentes. Puis vient l’adolescence et les deux sœurs, chacune à sa manière, se soustraient à l’influence de leurs aînées. Gillian la rebelle s’enfuit avec le premier venu, tandis que la raisonnable Sally se marie.
Mais la magie rôde encore. Lorsque, des années plus tard, Sally découvre une paire de couteaux croisés sur la table de la cuisine, elle flaire un mauvais présage. Le retour de Gillian, avec sur les bras un bien encombrant bagage et à ses trousses une foule d’ennuis, confirme ses soupçons. Mais, croix de bois., croix de fer, les deux sœurs resteront solidaires. Amants en cavale, enquêtes policières et manifestations magiques tissent la trame de cette ensorcelante et noire comédie. »

Deuxième lecture dans le cadre du « Pumpkin Autumn Challenge » !!! Ce roman est dans ma PAL depuis trèèèèès longtemps certainement parce que le film est un de mes grands classiques (au même titre que « Hook », « Jumanji », « Les Goonies », « Casper »… bref les vrai(e)s savent 🙂 ). Et, je dois dire que je suis malheureusement un peu déçue de cette lecture… Le roman est une sorte de conte romancé à l’univers magique un peu gothique vraiment sympa. L’histoire diffère de celle du film ce qui en soit n’est pas un problème. Mais, ce qui m’a vraiment dérangée c’est la façon dont le roman est écrit. Il y a un truc qui cloche… je ne sais pas si c’est la traduction qui n’est pas top mais il y a un manque de cohérence stylistique et dans les mots choisis. L’exemple qui me vient est l’utilisation répétée du mot « baiser »… Non non je ne suis pas une prude effarouchée mais ça sonne faux au vu du ton donné à l’ensemble de la narration. Cela rend la lecture moins fluide et peu immersive… Dommage car l’histoire en elle même vaut le détour rien que pour les vieilles tantes qui sont juste géniales !!! Bref, une lecture toutefois assez sympa et qui, pour le coup, se prête parfaitement à la saison automnale 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s