Je bouquine

« Ce Mexicain qui venait du Japon et me parlait de l’Auvergne » de J-C Lalumière

couv15905541« Benjamin Lechevalier rêve d’ailleurs. Lorsque se présente l’occasion de quitter sa mère et son île natale d’Oléron, il n’hésite pas une seconde. Il « monte » à Paris, promu au poste de « chargé de l’accroissement du rayonnement extérieur de la Cité de l’Air du temps ». Une chance unique de parcourir le monde et ses contrées lointaines. Hélas entre séminaires d’entreprises et congrès internationaux, il enchaîne déconvenues et bévues à un rythme effréné. Ballotté de trains en bus et de chambres d’hôtels minables en salles de réunion sans âme, il ne découvre des voyages que le charme très discret des sous-préfectures et pour seuls frissons ceux de la climatisation déréglée des halls d’aéroports. Doux champion de la gaffe, Lechevalier traîne ses ambitions déçues et ses amours bancales en se cognant, non sans humour, à l’exotisme ensorceleur de voyages très inattendus ! »

Ma première lecture de cet auteur français qui a quelques romans au compteur. Quand on y pense, il a dû pas mal en baver à l’école avec un nom pareil… mais je m’égare… 🙂 Le titre est quand même bien trouvé, dans la même veine que Puértolas (« L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa ») ou que Jonasson (« Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire »). C’est d’ailleurs ce qui m’a tentée et je n’ai pas été déçue ! Une lecture légère et sans prise de tête qui fait du bien en cette fin d’année où l’actualité est à vomir, à frémir… liste non exhaustive… Bref, lecture sympa et qui pose quand même la question du voyage, de la standardisation aseptisée avec la mondialisation, de l’hyper-consommation actuelle de destinations touristiques sans réelle découverte du monde, de l’autre et sans recherche de l’inconnu ou de la nouveauté, etc. Ce livre nous fait aimer notre petit chez nous et la simplicité du quotidien. D’autant plus que OUI on peut voyager depuis son canapé… c’est à cela que sert notamment la lecture !!

ps : petit grrr contre l’auteur qui, en quelques phrases, fait la pire description possible des Landes mais je ne lui en tiens pas rigueur 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s