Je bouquine

Bilan de mes lectures / Juin 2018

P’tit bilan livresque méga à la bourre pour le mois de juin !!! Je dois dire que ce mois de lecture s’annonçait super bien : l’envie de lire était là +++, j’ai fait de supers découvertes et, avec ma désintox d’internet, je consacrais mes soirées à la lecture… mais j’ai commencé un nouveau boulot (ce qui en soit est une super nouvelle pour beaucoup de raisons, d’autant plus que cela signifie que j’ai une nouvelle biblio à découvrir pas loin du bureau héhéhé 😉 on se refait pas !!!) mais j’ai des journées de folle furieuse et clairement beeaaauucoup moins de temps…

 

 

 

Une mention spéciale ce mois-ci pour la duologie de Jean Vigne que j’ai adorée et dont je ferai très vite un retour. Mais surtout un ÉNORME COUP DE CŒUR pour « Notre Dame de la Mer » de Rozenn Illiano qui est en bonne partance pour devenir une de mes autrices favorites. Il est impossible que je n’en reparle pas plus avant ici car cette novella est une tuerie !!! Bref, j’espère que vous avez tou(te)s eu de trèèès bonnes lectures ?!!! 😉

Je bouquine

« Les mille et une vies des urgences » de Baptiste Beaulieu et Dominique Mermoux

couv11927434« Baptiste est interne dans un service d’ urgence. Celle qu’il surnomme la femme oiseau de feu voit ses jours comptés alors que son fils est coincé en Islande par un volcan au nom imprononçable. Baptiste n’a plus qu’un but, aider sa protégée à tenir jusqu’au retour de son fils. Pendant 7 sept jours, les journées du jeune interne sont rythmées par les moments qu’il passe à son chevet, à lui raconter toutes les vies de l’hôpital : les joies et peines des patients, les farfelus, les plus touchants, mais aussi la vie des internes et des infirmiers, leurs routines, leurs découragements, leurs amours parfois. Un témoignage rare et incroyablement touchant sur la terre méconnue mais essentielle que sont les urgences. Incontournable. »

Alors, je ne pouvais pas ne pas parler de ce roman graphique !!! Je l’ai lu il y a déjà quelques temps et en garde encore le souvenir vivace du gros coup de cœur. Coup de cœur déjà pour l’auteur, médecin de profession, qui a l’éthique et le respect de l’humain chevillés au corps et ÇA ça fait du bien !!! Il nous livre ici une forme de témoignage, et certainement une partie de son histoire personnelle, sur la vie et le boulot dans un service des urgences. Il y dépeint tout un panel de portraits dans lesquels on se retrouve toujours un peu. Car les urgences c’est la maladie, la mort mais aussi la vie. La vie des patients et la vie des soignants qui s’entrecroisent et se mêlent. Et ce mélange est détonnant. On rit beaucoup, on pleure également pas mal… Pour ne rien gâcher, le dessin est parfait, soigné, les couleurs géniales… Bref, cette lecture est un petit cadeau qu’on aurait tord de se refuser 😉

Je bouquine

« Fêlures » de Rozenn Illiano

couv17155484 « Ce n’est pas tant la nostalgie qui guide ces mots, mais bien quelque chose qui s’apparente plus à une blessure ancienne, de celles qui s’imposent à vous dès que le temps change, qui font vriller vos os sous l’humidité de l’air ou la tension des tempêtes. Je crois que c’est pour cela que je guette, à la fin de l’été, le moment où les journées raccourcissent. Parce que le jour se couche tôt, parce que la nuit s’empare du paysage alors que le soir n’a pas encore sonné. Un rythme d’ailleurs, un rythme d’autrefois posé sur les méridiens du Pacifique. Si j’attends la venue de l’automne et la promesse de l’hiver, c’est pour rejeter en bloc la chaleur et le soleil. Pour noyer dans le froid ces souvenirs doux-amers de jour mourant, de montagnes baignées d’orage. — La Boussole. Huit nouvelles parcourues de failles et de rêves sans issue, d’inévitables séparations et de retrouvailles au pied des tombes. »

Une mention spéciale pour Rozenn Illiano et son recueil de nouvelles « Fêlures » que j’ai A-DO-RÉ. Ce n’était pourtant pas gagné pour moi qui suis peu amatrice de ce genre littéraire mais que dire… La plume est tout simplement géniale, magnifique, immersive. En quelques phrases, elle m’a complètement embarquée !!! 🙂 Après cette lecture, on a envie de se replonger dans Edgar Allan Poe, on se prend à rêver d’étendues neigeuses et glaciales… extraordinaire pour une frileuse telle que moi !!! C’est ma première lecture de cette autrice mais certainement pas la dernière. En plus des qualités de plume et de style, il y a un très beau travail éditorial autour du livre lui-même (la couverture, les titres). Pour de l’auto-édition, et tout le boulot que cela représente, chapeau bas Madame !!! D’autant plus qu’il est bon de souligner que la Madame en question, en plus d’écrire, a également fait la photo de couverture (sur laquelle elle pose elle-même) de son recueil qui est juste magnifique (un peu agaçant ces personnes aux multiples talents n’est-ce pas ? 🙂 ). Dans les prochains mois, je vais me bouffer toutes ses publications par ordre de parution (tu la sens la maniaquerie boulimique de la blogueuse livresque ?!). Bref, je vous invite vraiiiiment à découvrir cette autrice !!! 😉

cli6a-lc3a9chiquierdumal_dansimmonsLe challenge « Littérature de l’Imaginaire » – Livre 6/12

Je fais du logis

Astuces écolo pour petit budget !!! // Prendre soin de son jardin

IMG_2874.JPGAvec le printemps, on enfile les gants et la tenue de combat (un tee shirt datant de la fac taché de peinture et un vieux jogging pour moi) pour aller faire son sport version hors salle : arracher de l’herbe, tondre, tailler les haies… Et ça fait du biiiieennnnn !!! Mais on est pas des cruches sans conscience écolo donc je vous livre ici des astuces de radine écolo pour petit budget qui pourraient être utiles à certain(e)s. Ces conseils se veulent simples, durables, économes et minimalistes au maximum !!!

  • Le désherbage des allées : vaporiser tout simplement… du vinaigre blanc (2/3 pour 1/3 d’eau). Cette préparation tue les parties aériennes, il suffit ensuite d’arracher l’herbe 🙂 A utiliser régulièrement si besoin et surtout par temps sec.
  • Le désherbage du potager : astuce très simple, il suffit de poser des cartons sur la partie que vous souhaitez cultiver.
  • Le paillage : laisser sécher l’herbe de tonte du jardin pour pailler rosiers, arbustes, arbres, potager… L’humus va nourrir la terre (donc pas besoin d’engrais) et l’herbe va empêcher la pousse d’herbes indésirables (donc pas besoin de désherbant) 😉
  • Le compostage : se renseigner auprès de votre Communauté des communes qui peut proposer des composteurs en bois à petit prix. Cela permet de recycler tous vos déchets verts et d’utiliser par la suite votre compost pour le jardin 🙂
  • Les outils : privilégier au maximum les outils manuels. Ils ne tombent pas en panne et ne consomment pas de pétrole !!! Par exemple, si votre jardin n’est pas trop grand, vous pouvez tout à fait utiliser une tondeuse à main. Moins chère à l’achat et à l’entretien 😉 Elle remplacera bientôt notre vieille débroussailleuse.
  • L’eau : le paillage permet de faire de grandes économies d’eau, vous pouvez également installer le désormais bien connu récupérateur d’eau en complément !!!
  • Insecticide à base de savon noir (pour les pucerons /ex) : 5 càs de savon liquide dans 1 L d’eau tiède, pulvériser la préparation refroidie (ne pas oublier l’envers des feuilles). À renouveler 1 à 2 fois si nécessaire.

Voili voilou pour ces quelques astuces de base pour le jardin. Il y en aurait bien d’autres mais on va faire dans la simplicité et l’efficacité !!! 😉

Je bouquine

« Entre deux mondes » d’Olivier Norek

couv13380683« Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu’il découvre, en revanche, c’est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n’ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d’intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est flic, et que face à l’espoir qui s’amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu’elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d’ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger. »

Ce roman ne vous fait pas de cadeau : c’est une grosse claque dans la tronche, un uppercut qui vous met ko… la terrible réalité qui transparaît de cette histoire est glaçante, touchante, bouleversante… La force de ce roman est de nous rappeler que derrière « les migrants » (notion générique totalement déshumanisante dont les médias nous rabattent les oreilles) eh bien il y a des individus… Des femmes, des hommes et des enfants qui ont tout quitté (leur maison, leur terre, leur famille, leurs racines…) pour sauver leur peau. On s’identifie si bien à eux que la lecture en devient trèèès difficile, on est en colère, on pleure, on rage !!! Ce roman dénonce également le manque total de réponses adaptées, tant au niveau national qu’international, aux problèmes tragiques que rencontrent ces populations mais aussi le non sens total, tant juridique, moral, humanitaire et j’en passe, que représentait la jungle de Calais. Bref, pour celles et ceux qui se posent des questions, lisez ce livre. C’est trèèès bien écrit, très bien documenté, très fouillé… Bref, c’est une vraie tuerie, un appel à la tolérance et à la solidarité !!!

Je papote

Derniers craquages livresques… #6

État des lieux de mes derniers craquages… qui sont restés tout à fait raisonnables 😉 Le fait d’aller assidument en bibliothèque ces derniers mois n’y est sans doute pas pour rien. Ça me permet de consacrer mon petit budget pour l’achat de livres ou bd que je n’y trouve pas. J’ai également à cœur de soutenir par mon « acte d’achat » des personnes dont j’aime le travail et des causes qui comptent pour moi : presse sans pub, petites maisons d’éditions, auteurs auto-édités, librairies indépendantes…

Chez mon libraire :

Sur le site de la trèèès talentueuse Rozenn Illiano (autrice auto-éditée) :

Alors, ouiiii je sais je sais, j’ai complètement craqué et acheté TOUS les livres publiés par cette autrice en l’espace de quelques mois mais je ne peux que vous encourager à la découvrir (et acheter ses livres pour la soutenir) car elle fait une pause (temporaire j’espère) dans l’autoédition de ses romans et je souhaitais me les procurer avant rupture de stock… bref, je suis faible et me cherche des excuses… 🙂

Sur Ulule, j’ai soutenu le projet des Éditions du Lumignon pour cette parution :

banieralmoc.jpg

J’ai découvert très récemment cette maison d’édition qui est une petite merveille, bref de futures découvertes en perspective 🙂

Je bouquine

Bilan de mes lectures / Mai 2018

C’est l’heure du bilan… et je dois dire que je suis plutôt satisfaite 🙂 D’abord parce que j’ai retrouvé un bon rythme de lecture mais surtout parce que j’ai découvert de vraies pépites !!!

Je n’ai malheureusement pas le temps de chroniquer toutes mes lectures sur le blog  mais j’ai une mention spéciale pour l’album « Le chat qui avait peur des ombres » de Xavier Collette et Rozenn Illiano. J’ai découvert le travail de l’autrice Rozenn Illiano il y a peu et suis totalement tombée amoureuse de son univers !!! Dans notre tanière, nous partageons notre quotidien avec deux minettes (est-il nécessaire de préciser à quel point nous les aimons ?!). Notre mini-nous de deux ans les adore tout comme les livres… (étrange n’est-ce-pas ?! ce n’est pourtant pas le genre de la maison héhéhé #conditionnement dès le berceau). Bref, cet album jeunesse était une évidence 🙂 L’histoire et les dessins sont superbes. Une lecture idéale pour les enfants qui, comme la notre, ont un peu peur du noir… 🙂

Sur ce, j’espère que vous avez également fait de belles découvertes livresques. Je vous souhaite de trèèèès bonnes lectures !!! Banzaï !!!