Je papote

Je suis une ouf (ou pas) : 2 challenges cette année !!!

En 2017, j’ai tenté mon premier « Pumpkin Autumn Challenge » réussi avec succès (ooooh fiertééééé). J’ai trouvé l’expérience vraiiiiment stimulante et une bonne occas de découvrir de petites merveilles qui dormaient depuis bien trop longtemps sur mes étagères !!! J’ai très envie de retrouver un bon rythme de lecture (même si mes années à 200/300 livres sont désormais derrière moi… faites des gosses qu’ils disent…) et les challenges me semblent être une vraie motivation. Je vais donc en tenter 2 cette année !!!

Le challenge « Littérature de l’Imaginaire » me semble parfait. Il est organisé cette année par Aurélia du blog « Ma lecturothèque ». Il se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2018 soit une année entière. On choisit assez librement le nombre de livres qu’on souhaite lire (12 au minimum) en plus d’une catégorie de genres littéraires pouvant venir corser un peu les choses. Pas trop de contraintes donc pour ce challenge. Pour ma part, je vais la jouer cool cool et me suis inscrite comme suit :

Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel – au moins 12 livres

Catégorie A : Ange gardien de la Simplicité – tous les supports sont acceptés et vous lisez tous les genres des lectures de l’imaginaire.

New Year book challenge ! ✨

Ce second challenge est organisé par Ninon de la chaîne Opalyne. Ce challenge se déroule également sur toute l’année 2018. Elle propose 12 catégories de livres (soit une par mois) qui ont pour but de faire baisser nos PAL !!! Pour le réussir, il faut valider au moins 6 catégories sur les 12 proposées. Ce challenge est également peu contraignant et assez libre (et ça ça me plait car nooonn je n’aime pas les entraves !!! Loraillou est un esprit libre ok ?!!!… bon faut que je me calme là…).

Je n’ai pas encore choisi mes lectures pour ces deux challenges mais vais me pencher sur la chose trèèèès rapidement !!! Bref, j’espère que ça donnera des idées à certain(e)s et en aidera d’autres dans leur combat contre leur Monstropal !!! 😉

ps : j’espère que quelqu’un va capter la référence avec le jeu de mots « Monstropal »… ça remonte à trèèèès loin !!! Il y a peu être un(e) geek  de plus de 30 ans parmi vous ?!!!

Je papote

Blablatage de début d’année…

images

Petit article de début d’année posté avec quelques jours de retard… Eh oui, la trentaine à peine passée, on fait moins la bringue, on se couche beaucoup plus tôt qu’à 20 ans (genre 1h du mat’… non… ceci n’est pas une blague…) mais on en chie quand même ! C’est vraiment dé-gueu-la-sse !!! Bref, petit bilan de l’année passée :

  • 76 livres lus en 2017… comme quoi OUI être parent ne permet plus d’avoir du temps pour soi… beuheuuuuuu !!!
  • de nouvelles quenottes toutes belles et alignées mais j’y reviendrai bientôt…
  • 1ère bougie végé pour moi qui ai enfin pris la décision de manger en accord avec mes idées, ma conscience… j’y reviendrai également…
  • de nouvelles découvertes zéro déchet et astuces de radine écolo qu’il faudra que je partage ici !!! Appelez moi Loraillou les bons tuyaux héhé 🙂
  • des lectures différentes avec plus de jeunesse et de fantasy (au placard les contemporains… du moins pour un temps…).
  • des chaînes YT et des blogs tenus par des gens passionnants !!!

Comme pour beaucoup, mon seul regret : le manque de temps !!! On ne peut malheureusement pas se couper en quatre et il faut parfois savoir dire non (à soi même notamment) pour éviter la surchauffe cérébrale, le pétage de boulons, le craquage total… Au final la seule personne avec qui on est sûr de passer sa vie c’est soi-même alors ménageons un peu notre monture personnelle de nous même !!! Oui, oui, le pinard n’était pas mauvais ce 31, d’ailleurs ça bulle encore pas mal sous la crinière d’où ma réflexion philosophique à 2 francs mais vous avez compris l’idée de fond…

Bref, bonne et heureuse année à vous tous et toutes !!! Plein de bonnes choses (amour, santé… la TOTALE) et évidemment une montagne de belles et passionnantes lectures !!!

Banzaï !!! 😉

Je papote

Et toi, tu as été gâté(e) ?!!!

indexEh bien moi ouiiiii !!! En partie par mes proches et en très grande partie par… moi-même héhéhé 😉 !!! Pour ma défense, avec la reprise du boulot, la margarine en plus dans les épinards et la bonne excuse pour se faire un peu plaisir niveau bouquins… ben oui, je bosse, suis pas à la maison tout ça tout ça… bref, je suis une livraddict stade 4 qui se trouve des excuses à 2 balles pour s’acheter des livres… Sauf que quand on se lève à 6h du mat et qu’on rentre à presque 19h… avec une vie de famille, la fatigue, une maison à faire tourner avec la bouffe, le linge, le ménage (alors ouiii rassurez-vous, ma moitié met la main à la pâte mais j’ai quand même ma part à faire que voulez-vous !!!)… eh bien j’ai beaucoup moins de temps pour lire évidemment… Ma PAL qui était déjà énooormissime est donc en train d’exploser !!! Voici l’étendue des dégâts noëliques…

Les cadeaux sous le sapin (merci encore Lulu 🙂 ):

Les cadeaux de moi-même pour moi-même :

D’occasion sur Price :

couv73054504     couv13921223

couv75341631couv18341048couv57204221

En librairie :

couv10328950  couv51230902

couv49262969 couv7697437 couv2551981

C’est fou comment les choix de lecture évoluent dans le temps selon les humeurs, la disponibilité intellectuelle, le temps libre, etc. Bref, je suis littéralement en mode lectures « pas prises de tête » genre fantasy et fantastique essentiellement. Le problème c’est qu’avec ces cadeaux et achats, je vais commencer pas moins de 7 sagas… sans compter celles qui sont déjà en cours… bref… De joyeuses fêtes de fin d’année !!! 🙂

Je bouquine

« Fight Club, tome 2 » de Chuck Palahniuk et Cameron Stewart

couv46633216

« Certains amis ne vous laissent jamais en paix… La première règle du Fight Club, vous vous souvenez ? Mais ça, c’était avant. La cendre des glorieuses explosions d’antan est depuis longtemps retombée. Nous sommes dix ans après la fin de la première histoire. Marla et « celui qui se fait appeler Sebastian » sont désormais mariés, englués dans une haïssable petite existence bourgeoise. Ils ont une maison, un petit garçon, sans doute une carte d’électeur – plus rien ne les distingue de leurs voisins. Sebastian, cependant, n’est pas tout à fait guéri : il gobe des petites pilules pour juguler les symptômes de son ancienne schizophrénie. Marla, qui trompe son ennui en participant à des groupes de parole bizarroïdes, les remplace par du sucre et de l’aspirine : une façon comme une autre de faire revivre Tyler Durden, afin qu’il revienne foutre le bordel dans leur univers trop bien rangé. »

J’ai enfin lu la suite de « Fight club » célèbre roman du génial Chuck Palahniuk !!! Il faut préciser que ce bouquin est MON livre préféré et certainement LE livre qui a le plus changé ma vie. Et je ne parle pas de son adaptation cinématographique dont le dvd ne me quitte pas depuis plus de dix ans. C’est un peu MON film doudou… oui je sais je sais c’est violent, déjanté, barré j’en passe mais… j’adore… c’est mon exutoire, ma porte de sortie en cas de grosse déprime, de prise de tête… Pour ne citer qu’une phrase emblématique et bien connue qui donne le ton : « Les choses qu’on possède finissent par nous posséder ». Bref, pour ceux qui n’auraient pas vu ou lu « Fight Club » FONCEZ !!! Toutefois, une chose à savoir avec ce cher Chuck c’est que généralement ça passe ou ça casse. Son style d’écriture a une « musicalité » (je n’ai pas d’autre mot) et un rythme bien particuliers et pas toujours facile d’accès selon les goûts de chacun(e). Ses histoires sont vraiiiiment dingues. L’auteur ne se fixe aucune limite et ça ne peut franchement pas plaire à tout le monde. C’est d’ailleurs particulièrement le cas avec ce roman graphique qui part très loin dans la loufoquerie et le délire total.

On retrouve ici notre héros dix ans après le premier roman. Il se fait alors appelé Sebastian, est marié à Marla avec qui il a un fils. Il mène une vraie vie de petit bourgeois. Tyler Durden n’est plus qu’un mauvais souvenir grâce à un wagon quotidien de médocs. Mais c’était sans compter sur Marla qui s’ennuie ferme… et le retour de Tyler qui va sonner le glas de cette petite vie (trop) bien rangée. Faire une suite au cultissime roman était en soit très périlleux (comment faire mieux ou aussi bien sans se planter ?!!!). Mais le parti pris de la démesure totale dans l’histoire et de la traiter sous forme de roman graphique était franchement LA bonne idée. Cette suite est à sa manière une vraie réussite même si ça part grave mais alors graaaave en live par moments. Mais c’est Chuck donc on prend ce qu’il nous donne quitte à être choqués, interloqués, scotchés, éberlués, étonnés, stupéfaits… (je sèche, j’ai plus de verbe en ééééééé). Bref, heureuse d’avoir retrouvé Tyler and co !!! 😉

Je fais gnasse

« The killing (Forbrydelsen) » par Søren Sveistrup

J’ai découvert cette série danoise il y a déjà un moment sur Arte et j’ai littéralement bouffé les deux saisons qui ont suivi. Je ne suis pourtant pas une adepte du genre policier mais j’ai A-DO-RÉ. La série se compose de 3 saisons de 10 épisodes chacune et n’en comptera pas d’autre.

3 saisons pour 3 enquêtes qui vont marquer des tournants dans la vie du commissaire Sarah Lund. Au début de la série, sa vie semble sur les rails : divorcée et mère d’un adolescent, elle s’apprête à quitter son poste à la brigade criminelle de Copenhague pour partir s’installer en province suédoise avec son compagnon (un mec bien et aimant). Mais avec la découverte du corps de Nanna Birk Larsen, une jeune fille de 19 ans violée et assassinée, et l’ouverture de cette nouvelle enquête qu’elle ne peut se résoudre à lâcher, sa vie va complètement basculer.

Le personnage de Sarah Lund est vraiment intéressant : c’est un bourreau de travail complètement obsédée par sa quête de la vérité, elle est d’une intelligence redoutable mais a de gros problèmes dans ses relations affectives (tant familiales qu’amoureuses), c’est une mère faillible peu présente mais une inspectrice chevronnée, un peu tête brûlée, qui ne lâche rien quitte à dépasser les limites de la légalité. Les personnages secondaires sont également super : son fils, sa mère, ses collègues, son supérieur, les parents de Nanna Birk Larsen… Bref, les acteurs sont géniaux !!! 🙂

A l’intrigue autour des trois enquêtes criminelles s’ajoute une bonne dose d’intrigue politique à différentes strates du pouvoir danois (mairie de Copenhague, ministère de la justice puis bureau du premier ministre). A travers ce parti pris scénaristique, la série questionne tout du long l’intégrité des politiques et des instances policières. Question intégrité morale, Sarah Lund fait figure d’exemple quitte à en chier et à assumer des conséquences complètement injustes pour elle-même.

Bref, je recommande cette série +++ pour les amateurs du genre mais pas que. Elle vaut vraiment le coup rien que pour le fabuleux pull de Sarah Lund (qu’elle porte en continu dans 2 couleurs différentes durant la quasi totalité de la série 🙂  ).

 

 

Je bouquine

Saga « Twilight » de Stephenie Meyer

« Pour laisser à sa mère la liberté d’accompagner son compagnon dans ses déplacements, Bella décide de quitter Phoenix et s’installe chez son père, chef de la police de Forks, petite bourgade de l’état de Washington. Au lycée, ses regards se portent sur Edward Cullen dont la beauté et le comportement la terrorisent et la fascinent. La passion qui naît entre eux ne peut que l’exposer à de nombreux dangers car Edward n’est pas un humain et elle le sait. »

Ai-je vraiment besoin de présenter cette saga ? Même celles et ceux qui n’ont pas lu les romans ou vu les adaptations cinématographiques ont entendu parlé de Twilight. J’ai vu les cinq films il y a un moment et avais plutôt bien aimé. Mais, ayant déjà beaucoup trop de livres que je veux absolument lire (sans compter les nouvelles découvertes et parutions qui se rajoutent, bref… tu connais l’histoire sans fin ?!!!), j’ai vraiiiiiment hésité avant de me lancer dans cette lecture d’autant plus que mon bibliothécaire m’a dit combien « c’était nul et mal écrit »… Eh, j’avoue que j’avais moi-même pas mal d’aprioris (peut-être mon côté obscur de lectrice snob et élitiste 😉 ).

En toute franchise, le premier tome a vraiment été une surprise positive. J’ai bouffé ce roman en deux jours, une lecture rapide et agréable. Mais que dire du second tome… et du troisième… et du début du quatrième !!! Si ce n’est le souhait de lire la suite et certains personnages vraiment sympa, je n’aurais clairement pas continué à cause… de l’insupportable Bella grrrrrrrr . J’ai eu beaucoup de mal avec ce personnage qui est, selon moi, beaucoup trop caricatural : elle est belle mais persuadée du contraire, se dévalorise systématiquement, doute tellement de l’amour d’Edward que ça en est pathétique (sauf dans le tome 4 OUF !!!), j’en passe… C’était un peu trop pour moi et mon côté suffragette. Sinon, les romans sont bien écrits, l’histoire prenante et addictive. Je comprends les raisons du succès de la saga mais suis peut être trop âgée (mais pas vieille ok ?!!!) pour vraiment l’apprécier. Bref, avis mitigé sur cette lecture mais contente de mettre fait un avis personnel sur ce succès littéraire 🙂

Je bouquine

« Millénium 4 : Ce qui ne me tue pas » de David Lagercrantz

couv18120684« Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu’il tient le scoop qu’il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA… Dix ans après la publication en Suède du premier volume, la saga Millénium continue. »

Comme beaucoup, j’ai longtemps hésité à lire ce quatrième tome. Je l’ai pris, reposé puis repris… mais la curiosité l’a emporté sur l’appréhension d’être déçue. La trilogie initiale de Millénium ayant été un coup de cœur phénoménal sans parler de son adaptation suédoise, j’attendais beaucoup de cette suite… J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver les personnages dont évidemment et surtout Lisbeth. L’intrigue est vraiment pas mal, on retrouve les thèmes ayant fait le succès de Millénium : du policier où se mêle la quête de justice, les services secrets, les magouilles mafieuses de grande envergure… On en apprend plus sur le passé de la très secrète Lisbeth et on comprend mieux qui elle est et d’où elle vient. Mais… car il y a malheureusement un mais… il manque un truc. N’est pas Stieg Larsson qui veut et ce tome, malgré des qualités certaines, est clairement en dessous des trois premiers. Il y a des facilités scénaristiques grosses comme un camion qui m’ont un peu saoulée… Mais bon il y a Lisbeth et rien que pour la retrouver ça vaut le coup de tenter cette lecture 😉