Je bouquine·Je papote

Le « Pumpkin Autumn Challenge »

Je me lance dans mon premier challenge livresque !!! Et, si je tente l’expérience c’est entièrement la faute à cette blogueuse (et amie que j’adore 😉 ). J’avais vu la vidéo du Terrier de Guimause qui a créé le « Pumpkin Autumn Challenge » et c’est vrai que son idée est vraiment géniale. A croire que les lecteurs compulsifs adorent tous l’automne !!! Certainement l’un des nombreux symptômes cliniques de cette fabuleuse maladie…

Le concept du challenge est simple et la présentation de Guimause vraiment top :

21167885_337630450013747_4848589701719478021_o

Le choix de mes lectures a été un pur moment de plaisir. Ma PAL est un peu ma biblio perso où j’aime trainer, fouiner… d’autant plus que les livres que j’achète (et accumule) sont souvent de ceux que je ne trouve pas dans ma petite médiathèque de campagne.

Vu que je ne fais jamais dans la demi-mesure, je vais tenter le challenge à fond les ballons. Voici les livres retenus :

L’automne Frissonnant :

  • Hurlons dans les bois : « Homo vampiris » de Fabien Clavel
  • La crypte des morts vivants : « Les décharnés » de Paul Clément

        couv14093492  couv57628950

 

 

 

 

 

 

L’automne Douceur de vivre :

  • Creppy, Spooky, Halloween : « Les ensorceleuses » de Alice Hoffman
  • « Fall in love » : « Ce que murmure la mer » de Claire Carabascouv28051115.gif  couv38965406

 

 

 

 

 

 

 

L’automne Enchanteur :

  • Légendes d’ici et d’ailleurs : « Les contes tibétains du Karma » de Tenzin Wangmo
  • Féérie Citrouille, Bibbidi-Bobbidi-Boo : « Fäerie » de J.R.R. Tolkien

couv55025645   couv72303178

Ces livres sont tous tirés de ma PAL. Participer à un challenge s’avère donc être une merveilleuse façon de faire baisser celle-ci et surtout de redécouvrir des petites pépites qui nous attendaient sagement sur nos étagères !!! 😉

 

 

Je bouquine

« La montagne de la dernière chance » d’André Bucher

couv_livre_2984« Poussé par un besoin viscéral de fuir la ville, Geffray – petite frappe en manque d’estime – se porte à la rencontre de Louis et Pauline, fermiers et parents amputés d’un fils qui les a mis sur la paille. Georges, un entrepreneur en quête de reconversion rachète la ferme où ils vivent et entend bien modeler l’espace à sa guise pour assouvir la démesure de son projet foncier. Gravitant autour d’un canyon qui n’est autre que le poumon de la montagne, tous les personnages courent après leur dernière chance alors que leur avenir fait écho à celui du lieu. André Bucher décrit cet enjeu avec passion dans une langue immersive et poétique. Il y fait se croiser des destins, mêlant leur sort à celui de cet endroit qui les recueille, suspendu entre ciel et terre, dans le dernier acte d’une saison de l’incertitude. »

Le roman commence par une citation : « Bénis soient ceux qui écoutent quand tout un chacun a droit à la parole ». Que ceux qui ne sont pas sensibles à ces mots prennent vraiment le temps de les méditer et de réfléchir à la portée de cette simple phrase. Ça résume bien ce qu’on ressent en découvrant André Bucher dont c’est ma seconde lecture : des romans courts mais riches et d’une grande poésie. Ce mec est assez fascinant : paysan et bucheron de métier, il est un des pionniers de l’agriculture bio en France et… écrivain. C’est aussi un physique : un grand gaillard à la peau tannée par le soleil et aux grandes mains de travailleur qui vit dans sa vallée entouré de nature et de livres, qui écrit une clope roulée à la bouche… Il aurait 40 ans de moins… comment te dire… 🙂 Il parle de la montagne comme seule une personne qui la connait vraiment peut en parler. La nature est à elle seule un personnage à part entière et parmi elle, des parcours de vie, des amours, des ambitions gâchées… Un auteur qui ne plaira pas à tout le monde, dont la lecture peut parfois être exigeante, qui invite à la méditation afin de s’imprégner de cette belle plume… Tiens, me voilà qui deviens un peu poète 😉

Je bouquine

Des livres pour les petiot(e)s !!!

  • « Max et les Maximonstres » de Maurice Sendak

couv12659185.gif« Après avoir enfilé son costume de loup et fait plusieurs bêtises, Max est puni par sa mère et doit rester dans sa chambre. Comme dans un rêve, il va y faire le plus fabuleux des voyages au pays des Maximonstres. Une épouvantable fête s’organise alors. »

Ce livre avait été présenté par un libraire dans la catégorie « Le livre qui a changé ma vie » de LGL. Pour qu’un album jeunesse ait marqué une vie et surtout celle d’un lecteur d’autant plus libraire (quand on imagine le nombre d’albums qui ont pu passer entre ses mains). Bref, je ne pouvais qu’être attirée par cette lecture et je n’ai pas été déçue… C’est l’histoire de Max, un petit garçon pas sage aimant jouer au petit monstre. Sa maman finit par le punir et l’envoie dans sa chambre sans avoir mangé. Commence alors un long voyage durant lequel Max rencontre les Maximonstres dont il devient le roi. S’ensuivent fêtes et jeux, jusqu’à ce que Max commence à s’ennuyer de sa petite chambre, de sa maman… Il décide donc de rentrer chez lui, retrouve sa chambre où l’attend son repas. On a tous rêver, enfant, de l’endroit merveilleux où on pourrait aller vivre de fabuleuses aventures loin de ces méchants parents qui nous punissent et nous empêchent de faire ce qu’on veut. Et, je trouve que ce livre retranscrit bien cette idée et cette ambivalence de l’enfant qui oscille entre la toute puissance (notamment de l’imaginaire et de l’aventure) et le besoin viscéral d’amour. Et, j’adore l’idée qu’un enfant puisse partir vivre ses propres aventures puis rentrer à la maison en étant accueilli par un bon repas chaud. Pour ne rien gâcher, les illustrations sont belles et très originales.

 

  • « De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête » de Wolf Erlbruch et Werner Holzwarth

couv66835279.gif

« Une petite taupe part à la recherche de l’animal qui lui a fait caca sur la tête… »

Je ne pouvais pas ne pas parler de ce livre pour enfants qui est juste génial !!! Comme beaucoup de livres pour nos tout-petits, ça parle… de caca mais d’une façon si drôle 🙂 On suit les aventures d’une petite taupe trrrès énervée dans la recherche de l’horrible coupable qui lui a fait caca sur la tête… Le livre en version pop up est top. On peut manipuler pas mal d’éléments rendant la lecture très interactive et dynamique (comment résister aux livres pop up je vous le demande ?!!!). L’histoire permet de découvrir beaucoup d’animaux de la ferme de façon amusante et un peu nouvelle. Les dessins et les couleurs sont vraiment sympas. En conclusion, on assiste à la terrible vengeance de la taupe non sans rire. Ce livre est un incontournable dans la biblio de Ptichat qui vous le recommande 🙂

Je bouquine

« The book of Ivy » et « The revolution of Ivy » de Amy Engel

 

Tome 1 : « Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche… »

Tome 2 : « J’ai tout perdu : mon foyer, ma famille, l’homme que j’aime. Au-delà de la barrière, l’hiver approche. Il va me falloir trouver des vivres, un abri. Et des alliés. Mais je dois aussi faire un choix : oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener la révolution ? Je ne suis plus une Westfall ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre. »

Cent milles ans après tout le monde, je commence à découvrir le fabuleux univers de PKJ (Pocket Jeunesse)… et comment dire… c’est un peu mon nouveau dada !!! Je lis beaucoup et depuis trèèès longtemps mais mes premières lectures sont les romans de Jules Verne et de Maurice Leblanc découverts en primaire… Bref, j’étais une enfant un peu « intello » attirée par des romans passionnants mais assez classiques… ce qui m’est resté. Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour s’ouvrir à d’autres genres littéraires 🙂 !!!

Il s’agit ici d’une dystopie : une guerre nucléaire a décimé la population mondiale 50 ans plus tôt. Un groupe de quelques milliers de personnes se sont réunies pour survivre. Deux familles (avec deux modèles de sociétés différents) se sont alors violemment affrontées pour obtenir le pouvoir. Aujourd’hui, les fils et filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité de la communauté. On suit plus précisément l’histoire d’Ivy Westfall (petite fille de l’ancien leader d’opposition) qui épouse Bishop Lattimer (fils du président actuel) qu’elle a pour mission de tuer afin de permettre à sa famille de se venger et de prendre le pouvoir. Sauf que rien ne va se passer comme prévu… Cette lecture est complètement addictive et tellement facile d’accès qu’on dévore les deux tomes en quelques heures (confortablement installée sur le canapé, un thé et une petite douceur sucrée à portée de main… c’est ce qu’on appelle prendre soin de sa petite personne dans le monde de Loraillou 🙂 ). Il y a de grosses évidences dans l’histoire mais on s’en fout parce que c’est léger, qu’on se prend pas la tête et que ça fait du bien !!! L’histoire aborde également des thèmes intéressants : l’émancipation, « l’héritage » familial, la trahison, la solidarité, j’en passe… Bref, une lecture vraiment sympa dont j’avais découvert le 1er chapitre du 1er tome, offert par les éditions Lumen, lors de mon 1er salon du livre à Paris (souvenirs, souvenirs…) 😉

Je cogite·Je papote

Grossesse, maternité, etc : la terrible loi du « oui mais… » !!!

Liste non exhaustive de remarques qu’on se prend dans la tronche et qui témoignent de la schizophrénie ambiante ainsi que de la pression exercée sur les femmes lors de leur grossesse, leur maternité et j’en passe. Ces anecdotes ne sont que le fruit de ma propre expérience sachant que j’ai 30 ans (et des petites poussières) et suis maman depuis un peu plus d’un an. Je précise également que nous sommes une famille « classique » (je n’aime pas ce mot mais vous captez l’idée !) avec des parents cisgenres dans une relation hétéro et monogame. Alors autant dire qu’à l’échelle de toute une vie de femme et à nous toutes, on pourrait en remplir toute une biblio digne de La Belle et la Bête (oui j’étale ma culture Disney, ça pose un problème ?! 🙂 ).

Bref, trêve de blabla…

Alcool : c’est ZERO alcool quand on est enceinte tu sais oui mais… oh ça va, un peu de vin c’est du fortifiant, ça peut pas faire de mal…

Tabac : il faut que tu arrêtes oui mais… tu es vraiment trop stressée depuis que tu fumes plus c’est pas bon pour ton bébé !

Tour de taille de maman : oh vas-y lâche toi t’es enceinte il faut que t’en profites oui mais… pas trop non plus hein après il faut réussir à perdre tous ces kilos !

Allaitement : c’est super pour ton bébé oui mais… pas trop longtemps non plus, la relation mère/enfant tout ça tout ça…

Pas d’allaitement : tu as raison, c’est de l’asservissement oui mais… c’est dommage pour la santé de ton bébé et ça réduit le risque de cancer du sein…

Rester à la maison : tu as raison de profiter de ton bébé oui mais… tu reprends quand le travail grosse feignasse ?!!!

Fatigue et congés parental : normal, s’occuper d’un enfant c’est un vrai boulot oui mais… oh ça va tu es chez toi toute la journée, tu as le temps de faire la sieste !!!

Couches lavables : c’est super écologique et zéro déchet oui mais… c’est pas féministe !!!

Pas de couches lavables : tu as raison de pas te faire chier oui mais… tu penses à la planète et à la santé de ton bébé espère de maman pas écolo ?!!!

Tour de taille de bébé : il faut qu’il prenne du poids oui mais… pas trop c’est un facteur d’obésité vous savez !!!

Marche de bébé : elle a raison de prendre son temps oui mais… le mien marchait déjà à cet âge là et depuis plusieurs mois tu sais !!!

Petits pots indus : tu as raison de te faciliter la vie oui mais… tu as bien regardé la composition parce que c’est pas tip top…

Petits pots maison : c’est super de les lui préparer toi même oui mais… tu as vraiment du temps pour faire ça toi !!!

Je l’écris d’avance, il y aura sûrement d’autres articles sur la terrible loi du « oui mais… » parce que j’ai vraiment adoré réfléchir à tout ça 🙂 N’oublions pas que cette pression sociale, familiale, amicale, etc et les exigences contradictoires à l’encontre des femmes (mères ou pas) ne sont pas normales. Les relever, y réfléchir et tenter de s’en libérer est important et peut être une des façons de s’en émanciper, de s’affirmer, d’assumer ses choix en tant qu’individu libre et pensant que chacun(e) se doit de respecter !!! OK putain de merde ?!!! (oui oui je m’enflamme un peu là…). Alors, on lâche rien !!!

Je bouquine

« Une place à prendre » de J.K. Rowling

couv36386976« Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie. »

Ce livre est un bon petit pavé comme on les aime de 680 pages… J’ai donc pas mal hésité avant de me lancer d’autant plus que les avis sur ce roman sont assez mitigés. Mais, histoire d’aller jusqu’au bout du bout de mon délire du moment avec Harry Potter, j’ai cédé et ne regrette vraiment pas !!! C’est un vrai coup de cœur, j’ai A-DO-RÉ cette lecture !!! Je comprends toutefois ce qui a pu déplaire à certain(e)s. Il y a quelques longueurs et pas mal de descriptions ce qui peut rendre la lecture un peu indigeste par moments. Et, ce roman n’a rien à voir avec la saga HP mais a tout de la chronique sociale à la Zola. Il dépeint sans pitié et avec beaucoup de réalisme le quotidien d’une bourgade anglaise où le décès brutal de l’un des notables va foutre une pagaille monstre aux conséquences énormes. Entre querelles de clocher, lutte des classes, hypocrisies, trahisons et autres joyeusetés, le livre dénonce des problématiques sociales importantes et tout à fait actuelles : la précarité dans les cités abandonnées par les pouvoirs publics, l’addiction et le manque d’accompagnement médico-social, les relations au sein d’une communauté, les relations parents/enfants, la maltraitance et le rôle des services sociaux, etc. Il y aurait vraiment beaucoup à dire sur ce livre qui est une vraie réussite. Une mini-série est d’ores et déjà tirée du roman avec l’interprète de Dumbledore dans l’un des rôles principaux 🙂

Je papote

Derniers craquages livresques…

État des lieux de mes derniers craquages livresques. Et, l’occasion de présenter un de mes dealers. Car… vous comprenez bien qu’il me faut ma doooooose de livrrrres !!!… Oui oui, merci de vous inquiéter, je me soigne… pas, mouhahahahaaaaa !!! Je n’ai qu’une seule chose à dire : Vive le déni !!!

Bref, assez de points d’exclamation à répétition, venons-en au sujet de cet article !!! Pour des raisons évidentes de coût et d’écologie, j’achète en priorité mes livres d’occasion. Quand je ne trouve pas mon bonheur chez mes fournisseurs d’occas habituels, je vais fouiner sur Recyclivre. Ce site vend des livres d’occasion mais reverse surtout 10% de ses revenus nets à des associations et programmes de lutte contre l’illettrisme, pour l’accès à la culture pour tous et la préservation de nos ressources.

Voici mes petites nouveautés palesques reçues récemment :

couv7013649   couv25756178

couv60719945   couv26968046

Avec cette commande, je complète deux sagas de ma PAL (« 1Q84 », « Quand les dieux buvaient trop »).

Avant de commander sur ce site, sachez que les livres sont envoyés dans une enveloppe en plastique très épaisse mais sans papier bulle (selon la délicatesse du facteur les livres peuvent être un peu abîmés). Toutefois, le gros « MAIS » est surtout que l’édition du livre affichée n’est pas forcément la même qu’on vous envoie (moi qui pensais avoir la dernière édition du 3ème tome de 1Q84 c’est râpé… grrrr). Les prix sont toutefois très intéressants, ces 4 livres en bon état m’ont coûté 19euros et des poussières. Le service est sérieux et les frais de port sont gratuits.

Bref, n’hésitez pas à aller voir leur site ça peut valoir le coup !! 😉

Ps : 10% sur votre commande avec le code RA5W !!! 🙂