Je bouquine·Je cogite

Des livres pour les Zanimaux !!!

 

 

Je ne suis pas végane… mais je m’intéresse et me documente sur le sujet (comme sur beaucoup d’autres choses). Et, je dois dire que ça fait sacrément réfléchir. Manger et exploiter les animaux est, dans l’imaginaire collectif, quelque chose de normal et de banaliser… quelque chose qu’on ne pense pas, qu’on ne réfléchit pas…. et je ne parle même pas des conséquences sanitaires et environnementales de notre régime carné. C’est peut être en partie pour cela que ce mouvement (comme d’autres tel que la décroissance) est décrié, taxé d’extrémisme et (volontairement ?) incompris. On ne veut pas voir ce qu’il dénonce parce que c’est trop horrible et beaucoup trop culpabilisant !!!

Pour les personnes curieuses d’en savoir plus (rien de mieux que de se faire une idée personnelle, on est pas des moutons dénués de sens critique ok ?!!!), voici quatre de mes récentes lectures très intéressantes qui abordent le sujet sous quatre approches bien différentes :

  • « Insolente Veggie » de Rosa B. / BD

« Le fameux cri de la carotte, vous connaissez ? Découvrez l’humour incisif d’Insolente Veggie, cette végétalienne aussi drôle que méchante en laquelle chaque végétarien et vegan se reconnaîtra ! Des péripéties culinaires au militantisme, plus de 50 histoires pour rire, s’indigner et réfléchir ! L’album reprend des dessins qui ont fait le succès du blog Insolente Veggie et propose aussi de nombreux inédits. L’auteure aborde avec humour et esprit militant ce qui fait le quotidien des végétariens, des végétaliens et des vegans aujourd’hui. »

  • « Faut-il manger les animaux ? » de Jonathan Safran Foer / Enquête

« Comment traitons-nous les animaux que nous mangeons? Convoquant souvenirs d’enfance, données statistiques et arguments philosophiques, J.S. Foer interroge les croyances, les mythes familiaux et les traditions nationales avant de se lancer lui-même dans une vaste enquête. Entre une expédition clandestine dans un abattoir, une recherche sur les dangers du lisier de porc et la visite d’une ferme où l’on élève les dindes en pleine nature, l’auteur explore tous les degrés de l’abomination contemporaine et se penche sur les derniers vestiges d’une civilisation qui respectait encore l’animal. Choquant, drôle, inattendu, ce livre d’un des jeunes écrivains américains les plus doués de sa génération a déjà suscité passions et polémiques aux Etats-Unis et en Europe. »

  • « Yes Vegan, un choix de vie » de Catherine Hélayel / Témoignage

« Etre végan, c’est s’éveiller à sa propre conscience et abattre d’abord en soi-même les frontières érigées à l’aune de critères égoïstes et illusoires. Logiquement vient ensuite le combat pour le respect de la nature, de la planète, et en définitive de l’Homme lui-même. Le Véganisme est une clameur qui s’élève de toutes les nations. Le livre de Catherine Hayel est militant, engagé et tout y est clairement expliqué, démontré, avec des arguments qui sont loin de l’image caricaturale que l’on peut se faire du militant « écolo ». Juste du bon sens, l’amour de la justice, du prochain et le respect du Vivant, quel qu’il soit. »

  • « Vegan » de Marie Laforêt / Livre de cuisine

« Une somme très complète sur la cuisine végétalienne (sans aucun produits animaux) dont un chapitre rédigé par le docteur Jérôme Bernard Pellet, médecin nutritionniste, sur l’équilibre nutritionnel végétalien (où trouver protéines, calcium, vitamine B12…), les erreurs à éviter, les publics à risques… L’ouvrage propose des informations sur les ingrédients phares de la cuisine végétale (noix, graines de lin, pois chiches, avocat…) et insiste sur de nouveaux savoir-faire : fabriquer des fromages, crèmes et laits végétaux… Au total plus de 500 recettes illustrées pour toutes les situations, du barbecue au réveillon, avec un point fort sur les desserts spécifiques (mousse au chocolat sans œufs, «cheese» cake vegan…). »

Pour conclure, une petite citation à méditer :

« Un esprit est comme un parachute. Il ne fonctionne pas s’il n’est pas ouvert » Frank Zappa

Je fais gnasse

« Les Animaux Fantastiques » de David Yates

FANTASTIC BEASTS AND WHERE TO FIND THEM

« New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville. Sans compter que le redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, demeure introuvable. Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York. Il termine tout juste son périple à travers le monde pour étudier les créatures fantastiques… dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir. Mais, quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. « 

On découvre ici les aventures de Norbert Dragonneau qui n’est autre que l’auteur du manuel « Les Animaux Fantastiques » qu’étudiera des années plus tard le jeune Harry Potter à Poudlard. Ayant adoré les livres et les films de la saga, je n’étais pas spécialement tentée par celui-ci de peur d’être déçue et puis finalement… J’ai replongé avec vraiment beaucoup beaucoup de plaisir dans le monde des sorciers à la JK Rowling. Je précise que l’auteur a écrit le scénario, est productrice du film et que David Yates a également réalisé les quatre derniers opus de la saga Harry Potter. On retrouve donc ici la même ambiance, les couleurs, les tons… dans une version new-yorkaise. Le casting est top avec une mention spéciale pour l’interprète de Norbert qui est juste parfait. Et, pour ne rien gâcher, les effets spéciaux sont vraiment géniaux. Bref, un film vraiment sympa pour passer un bon moment sans se prendre la tête 😉

Je papote

Derniers craquages livresques…

Pour les non initiés, PAL = Pile à Lire. Je n’ose écrire combien de livres compte ma PAL… ohh ben merde j’assume !!! J’en suis à 566 livres… je sais, je sais… Avant de vous dire que « cette nana est complètement tarée », je vous explique comment j’en suis arrivée là en quelques lignes.

Quand on aime la lecture, les livres (en tant qu’objet) et qu’on en lit beaucoup, on en accumule vite un nombre assez impressionnant et ce pour plusieurs raisons. En effet, c’est un cadeau tout indiqué pour la famille, les amis et… soi-même. Je me rends également avec beaucoup d’assiduité en biblio (des endroits qu’il est essentiel de faire vivre !!!). Les livres empruntés et lus sont donc autant de livres de ma PAL non lus. De plus, j’ai une tendance aigüe à la monomanie avec les auteurs que j’aime dont je veux TOUT lire ne souffrant aucune exception. Vu que mes auteurs favoris sont pléthores et que leurs livres ne sont pas toujours disponibles en biblio, je les achète donc au fur et à mesure. Quand on imagine par exemple l’étendue de l’œuvre de Zola, vous comprenez un peu mon problème…

Et bien au delà de l’acte d’achat, flâner dans une librairie, en biblio, fouiner en vide grenier, rencontrer des auteurs, échanger des conseils de lectures avec d’autres passionnés… et rentrer chez soi avec un nouveau livre est une expérience grisante. Bref, quand la lecture est une passion, on tombe parfois dans une forme de démesure…

État des lieux de mes derniers craquages livresques. En librairie (un autre endroit qu’il est essentiel de soutenir !!!) :

 

couv30424733.gifindex

Dans le monde de Loraillou, Emmaüs = cœur avec les doigts !!! C’est certainement l’un des endroits où j’adore le plus acheter de livres. Le seul bémol c’est que, étant donné les prix cassés et le fait que c’est un achat solidaire/écolo/etc, il est quasiment impossible d’en ressortir sans plusieurs livres dans son cabas… Résultat de mon craquage Emmaüsien ci-dessous :

 

 

 

Voici donc quelques idées de lectures pour certain(e)s et peut être une façon de déculpabiliser pour d’autres 😉

 

Je bouquine

« Le monde selon Garp » de John Irving

couv11017953« Jenny Fields ne veut pas d’homme dans sa vie, mais elle désire un enfant. Ainsi naît Garp. Il grandit dans un collège où sa mère est infirmière. Puis ils décident tous deux d’écrire, et Jenny devient une icône du féminisme. Garp, heureux mari et père, vit pourtant dans la peur : dans son univers dominé par les femmes, la violence des hommes n’est jamais loin… Un livre culte, à l’imagination débridée, facétieuse satire de notre monde. « Le romancier est un médecin qui ne s’occuperait que des incurables… et nous sommes tous des incurables. » Le Monde selon Garp, partiellement autobiographique, a connu un succès mondial et a été porté à l’écran. »

Je l’écris sans détour, j’ai adoré cette lecture !!! C’est un roman culte et ce n’est pas pour rien !!! L’histoire est complètement déjantée, le personnage de Garp complètement barré… Ce roman aurait d’ailleurs pu être écrit par Garp lui même. Le style de l’auteur est génial, on rit, on pleure, on réfléchit aussi pas mal car les thèmes abordés par ce roman sont extrêmement divers : la guerre, la monoparentalité, la sexualité, le travail des femmes, la transsexualité, la question des classes, l’éducation des filles, la prostitution, le couple, le viol, la condition de la femme, l’adultère, le féminisme, la notoriété, le fanatisme… j’en passe… Irving dit de son livre qu’il traite surtout de concupiscence soit « l’attrait naturel vers les biens matériels, terrestres et en particulier les plaisirs sensuels ». Mais, je trouve ça vraiment trop réducteur. « Le monde selon Garp » est très très riche, c’est certainement pour cela que j’ai mis une bonne semaine à le lire (sans être une authentique briquasse c’est tout de même un petit pavé de 680 pages 🙂 ) Bref, je le recommande vivement !!! C’est mon premier roman de John Irving mais certainement pas le dernier !!!

Je cogite·Je fais du logis·Je papote

Pourquoi j’y arriverais pas ? Non mais !!!

Fotolia_61296135_Subscription_Monthly_M2.jpgA défaut de chronique littéraire (je suis plongée dans un super roman mais je me traine), petit billet de réflexion sur le jardin et… les femmes. Réflexion qui m’est venue pendant que je débroussaillais la rigole et la pente d’herbes folles (et très hautes) devant chez moi. Je précise que la tâche était un peu ardue et m’a pris pas moins de 2h sous le soleil sans compter que je n’ai vraiment pas un physique de bodybuildeuse et que c’était la première fois que je « passais la débroussailleuse » de ma vie mais… j’ai adoré : toute fière de mon travail et contente de m’être bien activée. Ce travail réputé « pour les hommes » ne m’a pas du tout semblé insurmontable loin de là. J’avais l’impression d’avoir bouffer du lion et avait une pêche d’enfer. Car, non les filles, démarrer une débroussailleuse, l’accrocher à son harnet, rallonger son fil, mettre de l’essence… ce n’est vraiment pas compliqué et tout à fait à notre portée contrairement à ce qu’on nous laisse croire. Mais pour cela, faudrait-il qu’on prenne le temps de bien vouloir nous montrer et de nous expliquer comment ça marche. J’ai la chance de vivre avec un féministe qui s’ignore et qui partage volontiers ses connaissances avec moi. Mais, vu la tête de mon vieux voisin et des passants, je voyais bien que ça les questionnait de me voir faire du genre « mais qu’est-ce qu’elle fout la voisine ?! ». Tout ça pour dire, que nous ne sommes pas des empotées, on peut se frotter à des activités physiques et y prendre du plaisir. Ne pas se mettre de limite à cause de sa condition de femme et expérimenter de nouvelles choses est très important. Et si le jardinage n’est pas votre truc, il y a tellement de domaines où l’intelligence féminine et nos capacités physiques sont encore trop dénigrées et malmenées à grand tort !!! Alors, on se fait un peu confiance et on se bouge les miches 😉

Je fais du logis·Je me bichonne

Astuces écolo pour petit budget !!! // Prendre soin de sa beautéééé…

IMG_4190Suite de ma petite série d’articles sur mes astuces de radine écolo pour petit budget qui pourraient être utiles à certain(e)s. Ces conseils se veulent simples, durables, économes et minimalistes au maximum !!! Le meilleur conseil serait toutefois de (beaucoup) moins et mieux consommer !!! Je mets des liens de produits que j’utilise régulièrement et ne peux que recommander !!!

  • Pour le corps : se laver avec un gant de mémé et du savon de Marseille acheté en grande quantité, gommer sa peau avec du bicarbonate ou une éponge de loofah compostable, la nourrir avec de l’huile d’olive (l’odeur s’en va trèèès rapidement).
  • Pour l’hygiène intime : bannir tous les nettoyants bourrés de saloperies qui coûtent un bras et perturbent notre flore vaginale (vive les mycoses) pour se laver exclusivement à l’eau !!! Ce conseil de gynéco m’a juste changé la vie !!!
  • Pour les cheveux : espacer les shampoings au maximum en alternant les lavages (au shampoing solide ou au rhassoul) et les shampoings secs (répartir un peu de farine sur les racines, laisser poser et brosser), les rincer avec un peu de vinaigre de cidre mélangé à de l’eau, utiliser du henné neutre comme soin, investir dans une bonne paire de ciseaux ou une tondeuse pour se les couper soi même (simplissime pour les pointes quand ils sont longs et à force de pratique).
  • Pour les dents : le dentifrice solide dure des mois et des mois.
  • Pour le visage : se démaquiller à l’huile d’olive (ultra efficace), rincer son visage avec un gant de mémé, pshiter son eau florale directement sur la peau, faire son gommage avec un gant de loofah spécial visage, se bidouiller des lingettes/disques lavables (découper des ronds/carrés dans un vieux plaid en polaire et… c’est tout !!! ces lingettes sèchent très vite donc on peut les laver à la main avec un peu de savon après utilisation et les réutiliser dés le lendemain 😉 ).
  • Pour s’épiler : apprendre à enfin cohabiter avec nos poils (une question à creuser sérieusement) ou à défaut utiliser un épilateur électrique (je traine le mien depuis plus de 10ans) en oubliant surtout pas de se « talquer les aisselles » avant !!! Appliquer du macéra de calendula ou du gel d’Aloé Vera pour apaiser.
  • Pour les oreilles : utiliser un oriculi ou, plus simple, se laver les oreilles sous la douche avec du savon et nos doigts !!!
  • Pour ses règles : la cup reste la solution la plus hygiénique, économique et écologique !!! A tester sur plusieurs mois pour être à l’aise avec la « mise en place ». Il en existe plusieurs modèles donc ne pas hésiter à en tester plusieurs afin de trouver la bonne (cela restera toujours plus économique). Si cette solution ne convient pas, il y a l’alternative des serviettes hygiéniques lavables.

J’ai certainement oublier beaucoup de choses et n’ai évidemment pas tout testé (la brosse à dents compostable ou dont on ne change que la tête, se laver juste à l’eau avec une brosse, j’en passe) donc n’hésitez pas à compléter l’article avec vos propres astuces dans les commentaires !!! Vive le partage !!! 😉

Je bouquine

« Légendes d’automne » de Jim Harrison

couv30323368

« Cochran cherche sa vengeance au Mexique, Nordstrom la trouve dans un hôtel de luxe à New York et Tristan y consacre la meilleure partie de son existence. Trois hommes, trois vengeances, trois histoires d’une intensité et d’une violence à couper le souffle. »

J’ai enfin lu ce roman 3 en 1 et premier succès littéraire du grand et regretté Jim Harrison. 3 histoires différentes (« Une vengeance », « L’homme qui abandonna son nom » et « Légendes d’automne ») sur 3 mecs différents (Cochran, Nordstrom et Tristan) sans aucun lien entre eux si ce n’est la vengeance, la liberté et la perte de l’autre comme point de basculement… 3 bonhommes qui vont, dans leur temporalité et leur époque, tomber un peu au fond du trou puis cheminer et évoluer. Certain(e)s se rappelleront peut être du film « Légendes d’automne » avec le beau Brad Pitt et qui reprend l’histoire de Tristan. J’ai regardé la bande annonce par pure nostalgie 🙂 Car, si on referme ce livre une fois notre lecture terminée, le personnage de Tristan nous accompagne encore un long moment !!! C’est ma deuxième lecture de cet auteur que décidément j’adore tant pour son écriture juste surpuissante que pour la façon dont il a vécu : libre, dans la nature, la clope au bec. Non, mais regardez la magnifique trombine du mec !!!

th

Une lecture que je ne peux que recommander !!! SVP, si ce n’est déjà fait, allez découvrir cet auteur magnifique !!!